Accueil du siteNos communiqués
   


Appel du 4 décembre 2009 aux Citoyennes et citoyens, pour que vivent les valeurs républicaines de la nation française
Publié le mercredi 16 décembre 2009

Association Républicaine des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, des Combattants pour l’Amitié, la Solidarité, la Mémoire, l’Antifascisme et la Paix
Membre de la Commission permanente française pour une Culture de Paix de l’UNESCO

APPEL AUX CITOYENNES ET CITOYENS, Pour que vivent les valeurs républicaines de la nation française

Au nom des valeurs d’humanisme de justice sociale, de solidarité nationale, internationale et de Paix que lui ont légué ses fondateurs, l’ARAC dénonce et condamne avec vigueur le concept d’ « identité nationale », perfidement choisi par le Président de la République. Ce qui est visé, ce sont — les valeurs construites — par des générations d’hommes et de femmes qui ont fait dans leurs diversités la richesse de notre nation. Ce débat masquant les véritables enjeux du gouvernement sur la population immigrée, rappelle des moments sombres de notre histoire que nous avons payés chèrement.

Avec l’objectif d’aligner la France et l’Europe sur la mondialisation capitaliste, cette opération procède de l’entreprise de démolition actuelle du modèle social français.

Elle ne concerne donc pas seulement le monde combattant, mais l’ensemble de la société française.

Ce discours pétainiste au relent nationaliste ne vient pas par hasard, mais à l’occasion des élections régionales où la droite sarkozyste a l’ambition de reconquérir la gestion de régions. A terme, elle vise aussi à faire accepter par les Français une pensée unique, et un monde capitaliste sous la loi du plus fort.

L’ARAC n’a pas la naïveté de penser que ce débat va améliorer la défense des valeurs de la République, de la transformation sociale et de la Paix dans le monde.

Au contraire, le gouvernement est en train de détruire les services publics, le système de santé, l’éducation, l’emploi, les droits économiques et sociaux, les programmes de recherche, les droits des anciens combattants et victimes de guerre. Il poursuit sa politique de mise en concurrence des salariés et des peuples, entre eux.

Le peuple de France souffre. Le MEDEF en veut toujours plus, les riches deviennent de plus en plus riches et l’immense majorité des français est accablée.

L’identité de la France résulte des luttes sociales et politiques comme l’illustrent la Révolution Française, la Commune de Paris, le Front Populaire, et le Programme du Conseil National de la Résistance et de l’instauration d’une République fondée sur les principes de Liberté-Egalité-Fraternité, sur celle de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948.

L’Histoire de la France et de son peuple s’est forgée dans l’accueil de tous ceux qui sont venus au cours des siècles, apportant la diversité de leurs cultures, de leurs connaissances, de leurs expériences.

La France est riche de sa diversité et de sa capacité d’accueil.

Le chauvinisme, lui, est dangereux parce qu’il conduit à la xénophobie, au racisme, aux discriminations. Aujourd’hui, les progrès scientifiques et techniques, les enjeux des problèmes planétaires placent les citoyens (dont les adhérentes et adhérents de l’ARAC) dans le cheminement des luttes et des combats menés, qu’il importe de poursuivre avec détermination pour plus de démocratie, plus de liberté, plus de progrès humain dans le respect de l’autre, des valeurs du vivre-ensemble républicain et d’une laïcité partagée par la confiance et dans le respect mutuel.

C’est dans ce contexte et compte-tenu de ces enjeux que l’ARAC estime le moment venu de jeter les bases de l’élaboration d’un projet de 6e République fondée sur la citoyenneté et d’en finir avec la Constitution de 1958 et ses modifications successives.

« Les Nations sont entre elles dans l’ordre politique ce que sont les individus dans l’ordre social : leurs droits respectifs qu’un peuple ne saurait perdre quand l’occasion lui en est offert sont inviolables. La loi naturelle veut qu’on respecte ces droits qu’on aide même naturellement à les défendre. Que l’honneur national, que la générosité française soient pour tous les peuples de la Terre les garanties certaines que vous leur devez ou que vous voulez leur rendre. » (Lazare Carnot — 1793).

L’ARAC appelle toutes les forces républicaines à s’engager dans un véritable débat public pour mettre la politique actuelle du gouvernement en échec et aller de l’avant.

Le Bureau National de l’ARAC Le 4 décembre 2009



Articles de cette rubrique
  1. L’ARAC édite des communiqués de presse
    10 février 2006

  2. Communiqué du 10 février 2001 sur la torture en Algérie
    12 février 2006

  3. Communiqué du 28 avril 2002 pour le deuxième tour des élections présidentielles
    12 février 2006

  4. Communiqué du Bureau National du 21 septembre 2002
    12 février 2006

  5. Anciens Combattants des ex-colonies : enfin la décristallisation et la reconnaissance de leurs droits
    30 septembre 2006

  6. Communiqué de l’ARAC de la Marne sur la revalorisation des prestations versées aux anciens combattants étrangers.
    4 octobre 2006

  7. Communiqué de l’ARAC sur le budget 2007 des ACVG adopté par l’Assemblée Nationale
    23 novembre 2006

  8. L’ARAC de la Marne signe l’appel pour la protection de la famille Raba
    20 décembre 2006

  9. Communiqué de l’UFAC sur le Projet de Budget 2008 des Anciens Combattants
    7 octobre 2007

  10. Déclaration de l’ARAC sur le budget 2008 des Anciens Combattants et Victimes de Guerre
    7 octobre 2007

  11. Déclaration solennelle du Bureau National de l’ARAC du 10 novembre 2007
    24 novembre 2007

  12. Communiqué de presse de l’ARAC, le 23 janvier 2008, sur la disparition annoncée de la DSPRS.
    5 février 2008

  13. Algérie : liberté de conscience contre la religion d’Etat - 28 mai 2008.
    28 mai 2008

  14. Communiqué de l’ARAC et lettres aux gouvernants, en juin 2008, au sujet des revendications des Anciens Combattants
    28 juin 2008

  15. Appel à la participation à la journée d’action unitaire du 29 janvier 2009.
    31 décembre 2008

  16. Appel de l’ARAC pour la commémoration de la fin de la guerre d’Algérie le 19 mars 2009.
    27 février 2009

  17. Appel du 4 décembre 2009 aux Citoyennes et citoyens, pour que vivent les valeurs républicaines de la nation française
    16 décembre 2009

  18. Appel de l’ARAC pour le 19 mars 2010, 48e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie.
    1er mars 2010

  19. Communiqué du 4 août 2010 de 50 organisations contre la xénophobie et la politique du pilori.
    27 août 2010

  20. Communiqué du Conseil National de l’ARAC du 06 février 2011.
    7 février 2011

  21. Déclaration du Conseil National de l’ARAC du 06 février 2011.
    13 février 2011

  22. Communiqué de l’ARAC du 30 septembre 2011 sur le projet de budget 2012 des Anciens Combattants.
    30 septembre 2011

  23. Déclaration de l’ARAC du 26 avril 2012 pour une France Républicaine, solidaire et souveraine.
    26 avril 2012

  24. Communiqué de l’ARAC du 26 avril 2012 sur une aide sociale pour les veuves d’Anciens Combattants
    2 mai 2012