Accueil du siteNos actualités
   


Compte rendu du Bureau national de l’ARAC du 28 janvier 2006.
Publié le samedi 25 mars 2006, mis à jour le lundi 27 mars 2006
Les droits et la situation après le vote du budget
Le Bureau national rappelle le contenu insatisfaisant du budget 2006, mais souligne que sans l’action résolue (pétitions, manifestations en préfecture, etc.) du mouvement ancien combattant, les deux points arrachés pour la retraite du combattant n’auraient même pas été obtenus.
Il se félicite de l’important courrier reçu des députés et des sénateurs suite à nos démarches, fait inhabituel jusqu’ici, montrant la place prise par l’ARAC dans l’esprit des parlementaires. Une réponse leur a été adressée à chacun, accompagnée de la déclaration de l’ARAC sur le budget.

  •  Décision du Bureau national : Il est demandé à chaque comité départemental de reprendre cette démarche à leur compte à partir des exemplaires reçus dans les directions départementales.
    Budget 2007 et défense des droits
    Compte tenu de la nouvelle loi d’organisation des Lois de finances (LOLF), de l’éclatement du budget des ACVG en trois missions et du bouclage financier de celles-ci en août prochain, il importe d’agir dès maintenant en direction des parlementaires et des préfets et créer sans relâche durant le premier semestre.
    L’ARAC doit prendre en compte ces objectifs :
  •  relèvement de la retraite du combattant à 48 points,
  •  revalorisation du plafond majorable des rentes mutualistes AC à 130 points,
  •  création d’une allocation spécifique et proportionnelle servie par l’ONAC aux veuves d’AC les plus démunies. Et porter la proposition d’action dans les UDAC sur ces trois axes revendicatifs. Elle doit également mener son action spécifique sachant que notre association s’est vu confier la responsabilité particulière, notamment au plan du « rapport constant » et des « laissés pour compte des guerres du XX’ siècle » (psychotraumatisme, irradiés et guerre du Golfe).
    Dans ce contexte, il convient d’apporter la plus grande attention au développement et au succès de l’initiative ARAC en PACA pour un colloque à Marseille en novembre prochain sur les psycho-traumatismes, les irradiés, les victimes de la guerre du Golfe.
    Il faut donc privilégier l’esprit créatif et l’action inventive des sections et comités départementaux pour entrer en contact avec les parlementaires et les préfets, tout en contribuant à informer et à associer l’ensemble des ACVG à l’action pour les droits.
    Le Bureau national a retenu qu’il fallait :

  •  avoir une réflexion particulière sur les droits des OPEX (AC des opérations extérieures : Afrique, Kosovo, etc.),
  •  entreprendre une initiative nationale particulière pour le rattrapage du retard du « rapport constant », élément capital pour les pensions PMI, la retraite du combattant et la rente mutualiste AC,
  •  veiller et réagir sous les formes approuvées à tout gel de crédits budgétaires votés dans le budget 2006. Naturellement, ces points nécessitent sur le terrain l’engagement actif des comités départementaux et des sections locales, sous les formes les plus appropriées.
    Mémoire

  •  La loi du 23 février 2005 : l’ARAC participera au rassemblement du 23 février devant l’Assemblée nationale. D’autre part, le Bureau décide de réécrire le 6’ paragraphe de la déclaration du 19 mars et de donner quelques explications sur notre position (voir la déclaration de l’ARAC page 7 de ce présent Réveil).
  •  Voyage d’étude à Sétif du 9 au 16 avril 2006 : ce voyage à pour but de préparer la grande initiative de l’ARAC « un avion pour 2007 » (une cérémonie à Sétif avec l’inauguration d’une stèle).
  •  Journée d’amitié franco-algérienne, le 18 mars 2006 à Vitry-sur-Seine (94) : les comités d’Ile-de-France seront sollicités pour participer.
  •  Rassemblement national, 20 mai 2006, au Tréport « 1936-2006 : les acquis du Front populaire et la lutte antifasciste en Europe ». Une information est donnée aux membres du BN de la rencontre de travail avec la municipalité du Tréport.
  •  Alerte est donnée sur les sollicitations d’une association auprès de nos porte-drapeaux : il y a nécessité de mettre en discussion à l’UFAC, la Direction nationale marquera son opposition au ministère et un communiqué sera envoyé aux comités départementaux. Un article dans le prochain Réveil est prévu.
    Dans le cadre du mandat donné par le 52e congrès au Bureau national, la création d’un groupe de travail sur les questions de l’armée et la défense est lancée ; il devra comprendre des camarades de la commission Mémoire et Civisme, d’une part, et de la commission Affaires internationales d’autre part. Des auditions de personnalités compétentes extérieures sont envisagées.
    Situation internationale
    Une déclaration du Bureau national suite aux déclarations de Chirac sur l’utilisation de la force nucléaire est discutée et adoptée. L’état du continent africain devra être examiné en commission internationale en vue de donner aux militants des arguments bien étayés et des propositions de solidarités concrètes.
    Une prochaine réunion de la commission est envisagée avant le prochain BN.

    Chantal DEGRAEVE

    Source : Le Réveil des Combattants N° 715-716 février-mars 2006