Accueil du siteRevue de presse
   


Les cérémonies et festivités dans la Marne, le 11 novembre 2010, pour le 92e anniversaire de la victoire de 1918.
Publié le mardi 16 novembre 2010, mis à jour le jeudi 18 novembre 2010
Sommaire
  •   : L’anniversaire de l’armistice…
  •  AY : A Aÿ, du théâtre de circonstance
  •  BACONNES : Des galons pour les pompiers
  •  BAZANCOURT : Le temps du souvenir. La nation reconnaissante
  •  BETHENY : Les enfants associés au devoir de mémoire
  •  BEZANNES : Cérémonie Hommage à André Dervin
  •  BOURGOGNE : Devant le monument aux morts…
  •  CERNAY-LES-REIMS  : Les médaillés du 11 Novembre
  •  CHALONS-EN-CHAMPAGNE  : Au cimetière de l’Est
  •  CHALONS-EN-CHAMPAGNE  : En mémoire des agents SNCF…
  •  CHALONS-EN-CHAMPAGNE  : Hommage aux morts en opération extérieure
  •  CHALONS-EN-CHAMPAGNE  : Hommage au soldat inconnu américain
  •  CHATILLON-SUR-MARNE : A Châtillon comme à Montigny-sous-Châtillon…
  •  CHAUDEFONTAINE  : Dépôt de gerbe…
  •  COMPERTRIX : En souvenir des poilus de la Grande Guerre
  •  CONNANTRE : Ils se souviennent
  •  CONNANTRE : Les écoliers sous l’Arc de Triomphe
  •  CORMICY : Deux décorés à Cormicy
  •  CORMICY : Marche Pèlerinage émouvant à Sapigneul, village détruit
  •  CORMONTREUIL : Séquence émotion à la médiathèque
  •  COURTEMONT : Les habitants se sont rassemblés..
  •  COURTHIEZY : Ce 11 novembre, après avoir déposé une gerbe…
  •  CRAMANT : Le maire et le représentant des anciens combattants…
  •  DAMERY : Le 92e anniversaire de l’Armistice…
  •  DIZY-LE-GROS  : Des porte-drapeaux honorés
  •  DORMANS : Des gerbes et des diplômes
  •  EPERNAY : L’une des dernières cérémonies patriotiques aux Ateliers SNCF
  •  EPERNAY : Les scolaires fortement impliqués
  •  ESTERNAY : Du monde à Esternay
  •  FERE-CHAMPENOISE  : Les écoliers sous l’Arc de Triomphe
  •  FERE-CHAMPENOISE et NORMEE : 11 Novembre
  •  FISMES : Commémoration / La tradition respectée
  •  FLORENT-EN-ARGONNE : Une gerbe a été déposée au monument aux morts…
  •  GIVRY-EN-ARGONNE : Commémoration de l’armistice de 1918…
  •  HANS : Belle célébration de l’Armistice
  •  HERMONVILLE : Un spectacle très réussi à la salle des fêtes

  •  IGNY-COMBLIZY : Réconciliation sous la pluie
  •  LACHY : La tradition respectée
  •  LA CHEPPE  : Célébration de la fin de la Première Guerre mondiale
  •  LA GRANGE AUX BOIS : A la Grange-aux-Bois Un éclat particulier
  •  LA NEUVILLE-AU-PONT : Le 92e anniversaire de la fin le la grande guerre…
  •  LA NEUVILLETTE : A l’issue de la cérémonie au monument aux morts…
  •  LE GAULT-SOIGNY : Le temps du souvenir
  •  LES ESSARTS-LÈS-SÉZANNE : L’Armistice commémoré
  •  MAGENTA : Les habitants se souviennent
  •  MAREUIL-LE-PORT : Un ancien du Maroc à l’honneur
  •  MASSIGES : En présence des villageois, la municipalité..
  •  MERLAUT : Une tombe commune pour les morts pour la France
  •  MONTMIRAIL : Le Sud-Ouest marnais se souvient
  •  MUIZON  : Cérémonie / La nation reconnaissante
  •  MUTIGNY : C’est un grand hommage aux soldats tombés…
  •  POUILLON : Après le dépôt de gerbes au monument aux morts…
  •  PROSNES : C’était comme ça la vie dans les tranchées
  •  REIMS : Au nom du grand-père et de l’Histoire
  •  SACY : Le temps du souvenir. La nation reconnaissante
  •  SAINT-BRICE-COURCELLES  : Médailles / René Callo et Jean-Claude Thuillier à l’honneur
  •  SAINTE-MENEHOULD  : Un silence trop parfait
  •  SAINT-MARTIN-D’ABLOIS  : Le maire accompagné d’anciens combattants…
  •  SAINT-MEMMIE  : Devoir de mémoire / Anniversaire du 11 Novembre
  •  SAVIGNY-SUR-ARDRES  : Jeudi 11 novembre, après la cérémonie du souvenir…
  •  SEZANNE : La flamme du souvenir a brillé
  •  SEZANNE : Le Sud-Ouest marnais se souvient
  •  SILLERY  : Cérémonie commémorative du 11 Novembre 1918.
  •  SOMME-SUIPPE  : L’hommage des enfants
  •  SUIPPES : Monument aux morts / Commémoration de 1918
  •  TINQUEUX : Trente anciens combattants mis à l’honneur
  •  TOURS-SUR-MARNE : En souvenir de deux résistants
  •  TRIGNY : Cinq Trignassiens à l’honneur
  •  VERRIÈRES : Après la revue des pompiers…
  •  VIENNE-LA-VILLE  : Les habitants se sont réunis…
  •  VIENNE-LE-CHÂTEAU : Après un dépôt de gerbe…
  •  VITRY-LE-FRANCOIS  : Un porte-drapeau honoré
  •  VRAUX : Des fleurs tricolores
  •  

    Les compte-rendus ci-dessous ont été repris du journal « l’union » que nous remercions.

    ***********************************

    Union101114b01 - Marne
    AŸ : L’anniversaire de l’armistice…

     

     

     

    L’anniversaire de l’armistice s’est déroulé dans la tradition, avec les dépôts de gerbes à la stèle des victimes du bombardement, sur les tombes des soldats blessés notamment dans la zone du fort de la Pompelle et décédés à l’hôpital d’Ay, et au monument aux morts.

     

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101115a01 - Marne
    AY : A Aÿ, du théâtre de circonstance

    Les comédiens ont séduit les spectateurs.
  •  Agrandir la photo

  • Les comédiens ont séduit les spectateurs.
  •  Agrandir la photo

  • La MJC Intercommunale avait décidé de célébrer à sa façon l’anniversaire de l’armistice du 11 Novembre en programmant « Les gueules cassées », magnifiquement interprétées par les quatre comédiens de la troupe « Trois petits points et compagnie ».

    L’action se situe juste après les tueries de la Grande Guerre, dans un cabaret qui vient de rouvrir ses portes et où les survivants, mutilés physiques et de l’âme, essaient de retrouver les bienfaits du rire sans arriver à oublier les horreurs qu’ils ont vécues.

    C’est un mélange de piano, d’accordéon, de chansons de l’arrière et de chansons de soldats, avec des extraits de lettres écrites par les poilus du fond de leurs tranchées entre pilonnage d’artillerie et attaques à la baïonnette… Entre les rires… grinçants, on a souvent eu les larmes au bord des yeux.

    Après l’ovation méritée reçue par la troupe, la soirée s’est poursuivie avec un débat entre les comédiens et une classe du collège les Bleuets d’Aÿ très préoccupés par les conditions de vie de leurs arrière-grands-parents.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b02 - Marne
    BACONNES : Des galons pour les pompiers

    Félicitations à tous les deux.
  •  Agrandir la photo

  •  

    Une trentaine de personnes a assisté à la cérémonie du 11 Novembre. Une cérémonie sobre avec dépôt de gerbe, appel des victimes militaires et civiles des différents conflits et instant de recueillement.

    A signaler la présence, malgré un vent frigorifiant, de M. Raymond Schmitt, 90 ans, le doyen de Baconnes.

    Au cours du vin d’honneur qui a suivi à la Fontaine Fleurie, le maire Francis Girardin a remis les galons de caporal-chef à Michel Rétif, chef de corps des sapeurs pompiers.

    Et Jean-Claude Girardin, ancien chef de corps, a également remis les galons de caporal-chef à Rémi Quignard.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b03 - Marne
    BAZANCOURT : Le temps du souvenir. La nation reconnaissante

     

    Après les dépôts de gerbes au monument aux morts, interprétation de l’hymne national par la musique municipale de Bazancourt, lecture du texte officiel, il a été procédé à l’attribution de la médaille commémorative avec agrafe « Algérie » à Bernard Delatour, André Ghyllebert, Julien Gregorczyk et Czewlas Kucharski.

    A l’issue de cette cérémonie a eu lieu le défilé jusqu’à la salle des fêtes, où le maire a prononcé un discours rappelant les faits historiques et le devoir de mémoire.

    Une médaille a été attribuée à Michel Coutin au titre de « Bronze Djebel », ainsi qu’à Noël Mariette au titre de mérite UNC, pour services rendus à l’association en qualité de porte-drapeau.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101113a01 - Marne
    BETHENY : Les enfants associés au devoir de mémoire

    « Avec ou sans étoile » du Théâtre à Pattes.
  •  Agrandir la photo

  •  

    La ville de Bétheny a voulu particulièrement adresser cette commémoration du 11 Novembre aux enfants.

    D’abord, ils ont été associés, le matin, à la cérémonie du souvenir au monument aux morts, par les poèmes et chant qu’ils ont interprétés, et, l’après-midi, la pièce jouée par Le Théâtre à Pattes, « Avec ou sans étoile », fut pour eux l’occasion de découvrir ce que fut la vie d’enfants enfermés dans des camps.

    Cette pièce de Gérard Thévenin fut écrite en 2009 à la demande de la délégation de la Marne de l’association des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation. Bâtie sur de nombreux témoignages, la pièce a aussi pu montrer aux enfants présents, et bien sûr aussi aux adultes, la vie pendant l’occupation et les valeurs humaines comme le désir de garder sa dignité, le courage, la solidarité…

    Ce fut un grand moment d’émotion, grâce au formidable jeu des acteurs, enfants et adultes, qui contribue sans conteste au devoir de mémoire.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101113a02 - Marne
    BEZANNES : Cérémonie Hommage à André Dervin

    André Dervin très ému, entouré de Jean-Pierre Belfie, maire de Bezannes, de M. Boucaut et du major Pierre Bonot.
  •  Agrandir la photo

  •  

    Ce fut un 11 Novembre à Bezannes plutôt paisible, hormis le froid et la pluie. Les Bezannais avec leur maire, le conseil municipal et le conseiller général de la Marne sont venus nombreux, accompagnés des enfants du groupe scolaire Sylvain-Lambert sous la conduite de leur directrice Claudine Lepetit-Collin pour honorer et rendre hommage aux combattants et victimes de la Grande guerre 14/18.

    Devant le monument aux morts, les enfants toujours présents aux cérémonies ont chanté l’hymne national, accompagnés d’un clairon et d’une trompette et en présence de M. Boucaut et du major Pierre Bonot. La commune rendait particulièrement hommage en ce jour à André Dervin, Bezannais depuis toujours, combattant de l’armée française en 39-45, en remerciement et reconnaissance de son action pour la France.

    Très ému, André Dervin qui a déjà reçu d’autres décorations a été félicité par tous les Bezannais au cours du vin d’honneur offert par la mairie qui a suivi la cérémonie.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b04 - Marne
    BOURGOGNE : Devant le monument aux morts…

     

     

    Devant le monument aux morts, des élèves de l’école primaire ont lu des passages du journal de marche et des opérations du 129e régiment d’infanterie, qui a combattu aux abords de Bourgogne.

    Puis, ils ont participé à l’appel aux morts. Ensuite, dans le cimetière, ils ont honoré la mémoire de onze poilus décédés sur le sol du village et de trois Braves inhumés dans des tombes familiales en déposant une rose pour chacun des combattants bourguignons.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101113a03 - Marne
    CERNAY-LES-REIMS : Les médaillés du 11 Novembre

    Durant la cérémonie.
  •  Agrandir la photo

  •  

     

    Accompagnée d’une Marseillaise chantée par les enfants des écoles, la commune de Cernay-lès-Reims a rendu un vibrant hommage à ses morts pour la France et en particulier au lieutenant Machet.

    Le maire a remis la médaille du djebel à William Mercelot et Michel Gallot, tandis que Guy Routhier recevait des mains du président de la section des anciens combattants et de Claude Sauffroy la Croix du combattant, la médaille de reconnaissance de la nation et la médaille commémorative des opérations de sécurité Tunisie.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a01 - Marne
    CHALONS-EN-CHAMPAGNE : Au cimetière de l’Est

    Les représentants des différents cultes (catholique, protestant, juif et musulman) ont lu à tour de rôle un message de paix.
  •  Agrandir la photo

  • L’harmonie, les porte-drapeaux, les anciens combattants, de nombreux militaires, des personnalités civiles et religieuses : il y avait beaucoup de monde hier, à 10 h 40, devant la stèle du carré militaire du cimetière de l’Est, à l’occasion d’une cérémonie du souvenir, présidée par le député-maire.

    Après l’arrivée des personnalités, des messages de paix ont été lus publiquement par les représentants des différents cultes : le père Jean-Luc Giget (église catholique), Jean-Pierre Gadon (président du conseil presbytéral de l’Église Réformée), Claude Schidlowsky (au nom de l’association cultuelle israélite), et M. Missour, imam de la mosquée de Châlons.

    Tous ont, à leur manière et à travers leurs lectures, fait leur devoir de mémoire. « Que ce devoir nous aide à dire à la jeune génération que les chrétiens peuvent prier ensemble, même si leurs opinions divergent, et que des juifs, des musulmans, des chrétiens et des non-croyants travaillent quotidiennement ensemble à la construction de la fraternité, gage de paix », a insisté notamment Jean-Pierre Gadon. Échange constructif, dialogue interreligieux, respect mutuel et devoir de mémoire commun qui doit servir d’exemple aux générations actuelles…

    Bruno Bourg-Broc et Michel Guillot, préfet, ont ensuite déposé chacun une gerbe au pied du monument aux morts (des officiers, sous-officiers et soldats de la IVe Armée de la VIe Région., en juillet-août 1915), avant qu’une émouvante sonnerie aux morts ne retentisse dans l’allée du carré militaire.

    D.Z.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a02 - Marne
    CHALONS-EN-CHAMPAGNE : En mémoire des agents SNCF…

    La toute première cérémonie de ce jeudi 11 Novembre, se déroulait sur le quai de la gare.
  •  Agrandir la photo

  • Comme le veut la tradition, et en particulier dans une ville cheminote ou de nombreux agents SNCF et leurs familles sont tombés pour la France, cette journée de cérémonies commémoratives a débuté hier, à 9 h 30 précises, sur le quai de la gare.

    Là, les porte-drapeaux, les anciens combattants, les autorités civiles et militaires et des membres de la grande famille des chemins de fer, actifs ou retraités, étaient réunis devant le monument érigé en mémoire des agents et de leurs proches tués par fait de guerre.

    Avant qu’une gerbe ne soit déposée par Bruno Bourg-Broc et Pierre Cornil, président de l’Association marnaise des cheminots anciens combattants (AMCAC) ; une jeune fille a lu un émouvant message afin d’honorer tous ces disparus et entretenir leur souvenir.

    Lors de son allocution, elle a fait partager l’extrait d’une lettre écrite par un soldat, avant de conclure son intervention par un message fort de sens : « Travaillons à créer ensemble la fraternité ! »

    D.Z.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a03 - Marne
    CHALONS-EN-CHAMPAGNE : Hier, lors de la célébration du 92e anniversaire de l’Armistice : Hommage aux morts en opération extérieure

    CE 11 novembre ne fut pas tout à fait comme les autres. Les autorités civiles et militaires ont bien sûr rendu un vibrant hommage aux victimes du premier conflit mondial.

    Le préfet de région, Michel Guillot, a notamment lu le message écrit par Hubert Falco, secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens combattants, qui rappelle à quel point cette date est depuis longtemps un symbole. Un symbole de résistance, comme ce fut le cas le 11 novembre 1940, le symbole du souvenir et un hommage à ceux qui tombent encore aujourd’hui dans les conflits qui engagent les forces françaises. À ce titre, une stèle et une plaque ont été inaugurées en l’honneur des soldats châlonnais morts en opération extérieure.

    « Beaucoup de soldats de nombreux pays luttent pour la liberté, en Irak, en Afghanistan notamment, et parmi ces combattants du monde libre, il y a beaucoup de Français, et parmi eux, des Châlonnais, a expliqué le député-maire Bruno Bour-Broc. Cette dure réalité nous a frappés de plein fouet le 11 janvier 2010, journée tragique lors de la laquelle, au cours d’une opération militaire en Afghanistan, deux soldats du 402e régiment d’artillerie sont tombés au combat, pris dans une embuscade : le lieutenant-colonel Fabrice Roullier, et l’adjudant Mathieu Toinette. Ces soldats sont tombés au champ d’honneur alors qu’ils accomplissaient leur mission, qui vise, aux côtés de l’armée afghane et contre les insurgés, à assurer la stabilité du pays et à permettre au peuple afghan de vivre en paix et en sécurité, mais aussi à contribuer à la sécurité de la France et à la stabilité du monde ».

    Devant les soldats du 402e RA, le drapeau tricolore a laissé apparaître le nouveau monument de marbre noir et la plaque. Les proches des victimes, les familles et ceux qui ont servi à leurs côtés se sont recueillis quelques instants, très émus. Voir l’année 2010 gravée en chiffres d’or, juste à côté du monument déjà dédié aux précédents conflits, fait l’effet d’une gigantesque claque. La réalité est là, glaciale.

    S.L.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a04 - Marne
    CHALONS-EN-CHAMPAGNE : Hommage au soldat inconnu américain

    Le grand hall de la mairie paraissait étroit en cet instant solennel. Devant les porte-drapeaux des anciens combattants, le député-maire et le préfet de région ont rendu hommage au soldat inconnu américain, en déposant une gerbe devant la plaque qui rappelle que c’est là, dans l’hôtel de ville de Châlons, que fut choisi son corps, le 24 octobre 1921.

    « Nos amis d’Outre Atlantique sont entrés tardivement dans la première guerre mondiale, en 1917, mais leur armée contribuera grandement à la victoire sur les empires centraux, a rappelé Bruno Bourg-Broc, puisque lorsque la contre-attaque générale fut lancée par le maréchal Foch en 1918, les GI représentaient environ un tiers des forces combattantes alliées. Au total, 2 millions de militaires américains seront en Europe au moment de l’armistice. C’est pourquoi la plaque du soldat inconnu américain que nous honorons chaque 11 Novembre est un symbole important. Cette plaque est aussi celle de l’amitié entre le peuple français et le peuple américain ».

    S.L.

    ***********************************

    Union101114b05 - Marne
    CHATILLON-SUR-MARNE : A Châtillon comme à Montigny-sous-Châtillon…

     

     

    A Châtillon comme à Montigny-sous-Châtillon, ce 11 Novembre a de nouveau rassemblé petits et grands pour rendre hommage aux morts de la Grande Guerre.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b06 - Marne
    CHAUDEFONTAINE : Dépôt de gerbe…

     

     

    Ils n’étaient que quelques-uns à être présents.

    Patrick Cappy, maire, et Pierre Renissac, ont fleuri le monument aux morts par un dépôt de gerbe.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b08 - Marne
    COMPERTRIX : En souvenir des poilus de la Grande Guerre

    Le maire, Yannick Paré, fait son discours.
  •  Agrandir la photo

  •  

     

    La cérémonie du 92e anniversaire de l’Armistice de 1918 a eu lieu jeudi dernier, au sein de la commune de Compertrix.

    De nombreuses personnes étaient venues afin d’assister à cette cérémonie, où le maire Yannick Paré a fait son discours.

    Puis, ce dernier a ensuite déposé une gerbe de fleurs, en souvenir de l’Armistice de 1918 et des Poilus.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101113a04 - Marne
    CONNANTRE : Ils se souviennent

    Les pompiers ont porté la flamme du Soldat Inconnu.
  •  Agrandir la photo

  • Malgré un très mauvais temps, beaucoup de personnes étaient présentes aux monuments aux morts de Connantre ce 11 novembre en fin d’après-midi.

    A la lumière de la flamme du tombeau du Soldat Inconnu rapporté la veille de l’Arc de Triomphe par Roger Andrieux, une gerbe a été déposée au pied du monument.

    Les enfants de CM1 et CM2 ont chanté la Marseillaise, accompagnés par la Musique de Connantre.

    Ensuite, les personnes présentes dont notamment les pompiers de Connantre et de Fère-Champenoise, les porte-drapeaux, le régiment de Connantray, ont été conviés à la salle des fêtes pour une projection du message de paix transmis par M. Kuentz à Mondement.

    Puis Roger Andrieux, Michel Jacob, maire de Connantre, Gérard Gorisse, maire de Fère-Champenoise, Michel Tellier, président de Mondement 1914, ainsi que Bruno Bourg-Broc, député-maire de Châlons-en-Champagne, ont chacun fait un discours sur la cérémonie du 11 Novembre en mémoire des anciens combattants.

    La cérémonie s’est clôturée par le verre de l’amitié.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a05 - Marne
    CONNANTRE : Des jeunes de Fère-Champenoise et Connantre à Paris : Les écoliers sous l’Arc de Triomphe

    Les jeunes ont débuté leur journée à Paris par une visite des Invalides.
  •  Agrandir la photo

  • Lors de la cérémonie du ravivage de la flamme, sous l’Arc de Triomphe, les écoliers fertons et connantrats ont été placés au 1er rang.
  •  Agrandir la photo

  • Maires et porte-drapeaux de Fère et Connantre étaient présents.
  •  Agrandir la photo

  • APRES Anglure en 2009, Montmirail et Le Gault-Soigny l’an dernier, ce sont les municipalités, responsables d’associations et enfants des écoles de Fère-Champenoise et de Connantre qui se sont rendus en ce mercredi 10 novembre à Paris pour aller chercher la flamme sur la tombe du Soldat Inconnu sous l’Arc de Triomphe.

    Les Invalides d’abord

    Sous l’égide de l’association Mondement 14 et de son président Michel Tellier, Gérard Gorisse et Michel Jacob, maires de Fère-Champenoise et Connantre, ont organisé conjointement cette sortie à Paris à la veille du 11 novembre pour la prise de flamme sur la tombe du Soldat Inconnu suivie de son ravivage.

    Flamme qui a été ramenée dans la Marne pour les cérémonies de commémoration de l’Armistice hier. Les enseignants des cinq classes de CM1 et CM2 et leurs élèves, des élus et responsables de différentes associations d’anciens combattants, des pompiers, porte-drapeaux, ont également pris part à cette manifestation empreinte de beaucoup d’émotion et de respect.

    C’est par une visite des Invalides qu’a commencé cet après-midi dans la capitale. Avec Rémi Bécourt-Foch, arrière-petit-fils du maréchal Foch comme guide, enfants et adultes ont pu voir les tombeaux du maréchal Foch, de Napoléon et d’autres personnages illustres de l’Histoire de France.

    Après cette visite, adultes et enfants ont regagné l’Arc de Triomphe pour assister aux deux cérémonies de la prise de la flamme et du ravivage.

    Installés par des membres du comité de la flamme, les enfants ont été placés au premier rang. Bernard Triolet, responsable de l’ACPG-CATM de Fère-Champenoise, et Roger Andrieux, capitaine d’honneur des sapeurs-pompiers de Connantre, ont eu le privilège de prendre la flamme pour leur commune.

    Défilé sur les Champs-Élysées

    Après cette première cérémonie, édiles et porte-drapeaux se sont préparés pour remonter à pied une partie de l’avenue des Champs-Élysées. Les enfants des deux écoles ont suivi exceptionnellement leurs aînés sur l’avenue coupée à la circulation pour l’occasion. Un moment impressionnant.

    Puis a eu lieu le dernier temps fort de la journée, celui du ravivage de la flamme. C’est une élève de Connantre, Chloé Chaudron, avec un enfant belge, qui a eu ce grand honneur de raviver la flamme en présence du général Bruno Cuche, président du comité de la flamme. Tout le monde est ensuite rentré à Fère.

    Michel Tellier et les membres de l’association Mondement 14, satisfaits de cette journée, pensent déjà la reconduire une 4e fois en 2011.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a06 - Marne
    CORMICY : Deux décorés à Cormicy

     

     

    A l’issue des commémorations de l’Armistice de 1918, la lecture de la lettre du secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants et l’appel aux morts par les élèves de l’école élémentaire, Benoît Lebrun, capitaine de réserve, a remis la médaille de reconnaissance de la nation à Jacques Tissier et celle de porte-drapeau à Michel Gouby.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101116a01 - Marne
    CORMICY : Marche Pèlerinage émouvant à Sapigneul, village détruit

    Les maires et les anciens combattants des deux communes avec les enfants et les poilus.
  •  Agrandir la photo

  • Beaucoup de monde pour la marche souvenir de Sapigneul, hameau de 90 âmes complètement détruit lors de la Grande Guerre et jamais reconstruit. C’est à l’initiative de « Cormicy, Ma Ville, Son Histoire » que la première marche a eu lieu en 2008 pour le 90e anniversaire de l’armistice, initiative reprise par le maire de Cormicy, Dominique Décaudin, et son homologue de Berry-au-Bac, Marie-Christine Hallier, ainsi que par les associations des anciens combattants des deux villages et bien sûr toujours soutenue par CMVSH et sa présidente Marie-Noëlle Boulard.

    Le corps d’un soldat retrouvé

    Cette marche pèlerinage a été rehaussée par la présence des poilus et infirmières de l’association « La Baïonnette » et la fanfare « L’Espérance » de Cormontreuil et fut d’autant plus émouvante que le terrain, en zone rouge, regorge de son histoire encore toute fraîche.

    L’an dernier, un Cormicien avait découvert, lors d’une promenade dans ce bois de Sapigneul, le corps d’un soldat tué pendant les combats d’octobre 1914.

    Prévenus, les services des victimes de guerre ont pu identifier le soldat retrouvé avec ses ordres de missions et tous ses objets personnels.

    Il s’agit d’Arthur Descarpentries, né le 24 août 1889 à Marquette dans le Nord et affecté au 127e RI, mort lors de l’assaut de la nuit du 14 au 15 octobre 1914 ayant fait 32 tués et 188 blessés.

    Ses ossements ont été mis dans un cercueil et inhumés à la nécropole nationale de la Maison Bleue. Il y a donc un devoir de mémoire et de connaissance à transmettre aux jeunes générations, ce qui est fait puisque beaucoup d’enfants étaient présents dont les cyclotouristes de la BEP toujours fidèles avec leurs moniteurs.

    A noter aussi la présence d’un jeune Américain de 23 ans, Alexander Brindley, de Nashville Tennessee, étudiant en Histoire, dont le grand-père a participé au débarquement de Normandie le 6 juin 1944 mais passionné par la Première Guerre mondiale.

    Rendez-vous est donné l’année prochaine à Berry-au-Bac pour le départ puisque les deux communes organisent la marche chacune leur tour en alternance un an sur deux.

    -----

    CORMICY : Une conférence sur la paix

    Hubert Vallet, le conférencier.
  •  Agrandir la photo

  • Beaucoup de monde en la salle de réception de la mairie de Cormicy pour écouter la conférence sur la paix d’Hubert Vallet, ancien maire et membre actif de l’association « Cormicy, Ma Ville, Son Histoire ».

    C’est Alain Lecomte qui a ouvert la séance en remerciant toutes les personnalités présentes. Connaître son histoire pour affronter les défis de demain, telle est l’action que mène l’association pour que les prochaines générations, lucides de notre patrimoine, puissent s’investir dans l’avenir sans rester attentistes, et que leur action puisse éviter le déclin de notre société et de nos villages.

    Le conférencier a axé son propos sur les derniers combats, l’armistice et la conférence de la paix (une excellente soirée culturelle). Cormicy fut constamment au bord du front, sinistrée à 100 % et entièrement reconstruite contrairement à son hameau Sapigneul qui comptait 80 âmes et fut complètement rayé de la carte.

    La démobilisation ne se fit qu’à la mi-année 1919 après acceptation par tous les pays concernés du traité de Versailles. Clemenceau pensait que la valeur du traité n’était que dans son application, que celui-ci n’était pas fameux, mais la guerre a-t-elle été bien montée pendant quatre ans ?, dixit le vieux tigre.

    « L’Alsace-Lorraine fut restituée à la France mais Guillaume II n’a pas été extradé, les pilleurs ont sévi et des délais ont été accordés à l’Allemagne qui a pu se reconstituer et reformer son armée, Millerand (son successeur l’ayant battu aux élections) en a diminué sa dette. Si Clemenceau avait pu lui-même faire appliquer le traiter, la suite de l’histoire aurait certainement été autre… »

    La présidente Marie-Noëlle Boulard remercia vivement M. Vallet pour la qualité de son intervention qui tint son public pendant deux heures et lui offrit un bon d’achat dans un magasin culturel où il ne manquera pas de s’acheter d’autres livres d’histoire afin, pourquoi pas, de s’en servir pour une prochaine conférence et préparer la rédaction des feuillets sur les trois interventions précédentes.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101113a05 - Marne
    CORMONTREUIL : Séquence émotion à la médiathèque

    Les enfants de l’école Centre ont lu des lettres de « poilus ».
  •  Agrandir la photo

  • « Quatre-vingt-treize ans après… C’est un juste retour des choses que ces paroles de poilus soient prises en charge par des enfants. » Debout devant les porte-drapeaux, face à une foule qui s’entasse tant bien que mal dans la salle de la médiathèque, des enfants de l’école Centre de Cormontreuil lisent des lettres de poilus : une manifestation mise en scène par Luc Tartar, écrivain en résidence, pour commémorer l’armistice du 11 Novembre.

    Lettres de colère de soldats qui n’y croient plus : « Nous avons la rage au cœur. » « C’est encore pire que dans le civil : Quelle connardise ! » « Si tout le monde était de mon avis, il y a longtemps que la guerre serait finie. » Lettres pacifiques : « Que le mot ennemi soit remplacé par ami. » Les voix s’élèvent, fortes, nettes : émotion dans le public.

    Symbole d’avenir

    Une belle image : quand chaque petit lecteur, à tour de rôle, se retourne vers les porte-drapeaux, dos au public, comme pour dire : La guerre ? C’est fini. « Le dernier poilu est mort il y a trois ans. C’est émouvant que des enfants de cet âge prennent la relève », confie Jean Marx, maire de la commune.

    Au bord des larmes, Sylvie Ramonet est très fière de ses élèves : « C’est très touchant de voir ces jeunes reprendre à leur compte ce qui s’est passé et le transmettre. Du point de vue pédagogique, c’est le top. » Un sentiment partagé par Luc Tartar : « Ils sont porte-voix d’une douleur, d’une colère et ça prend une dimension extraordinaire. »

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b09 - Marne
    COURTEMONT : Les habitants se sont rassemblés..

     

     

    Les habitants se sont rassemblés devant le monument aux morts autour de leur le maire Daniel Piot qui a déposé une gerbe.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b07 - Marne
    COURTHIEZY : Ce 11 novembre, après avoir déposé une gerbe…

     

     

    Ce 11 novembre, après avoir déposé une gerbe au monument aux morts, le conseil municipal et les habitants de la commune de Courthiézy se sont rassemblés dans la salle communale.

    Le maire, Bertrand Apeloig, a remis à Gilbert Érhmann, né en 1925,1e diplôme d’honneur du combattant français 1939-1945.

    L’événement s’est clôturé par un pot amical.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b10 - Marne
    CRAMANT : Le maire et le représentant des anciens combattants…

     

     

    Le maire et le représentant des anciens combattants ont déposé une gerbe au monument aux morts, en présence, notamment, des trompettes de l’Avenir avizois.

    Cette cérémonie a connu un moment d’émotion, avec l’interprétation de l’hymne national par les enfants de l’école.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b11 - Marne
    DAMERY : Le 92e anniversaire de l’Armistice…

     

     

     

    Le 92e anniversaire de l’Armistice a été placé sous le signe du froid et de la pluie.

    Le dépôt de gerbes eut cependant lieu et, après que deux jeunes filles du conseil municipal d’enfants eurent déposé des bouquets de fleurs bleues, ce sont deux élèves de CM2 qui ont lu des témoignages émouvants d’aïeux au front durant la Grande Guerre.

     

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101113a06 - Marne
    DIZY-LE-GROS : Des porte-drapeaux honorés

    De g. à dr., Serge Catillon, Jacques Dubus, Pierrette Jupin, Guy Rozet et Bernard Grégoire.
  •  Agrandir la photo

  •  

     

    Jeudi, à l’issue de la messe en mémoire des combattants morts au champ d’honneur, et des cérémonies commémoratives de l’Armistice de 1918 présidées par Jean-Marie Bouché, maire du village,

    3 porte-drapeaux ont été à l’honneur.Il s’agit de Jacques Dubus, de Berlise (40 années de service comme porte-drapeau), Guy Rozet, de Parfondeval, ((38 années) et Serge Catillon, de Dizy-le-Gros (24 années), une fidélité et un dévouement récompensés par un diplôme d’honneur décerné lors de l’assemblée départementale des porte-drapeau qui s’est tenue à Sains-Richaumont.

    De plus, ils ont reçu une décoration ainsi que les félicitations du directeur départemental de l’Office National des Anciens Combattants.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a07 - Marne
    DORMANS : Ils ont commémoré l’Armistice : Des gerbes et des diplômes

    Des diplômes pour les anciens combattants du second conflit mondial.
  •  Agrandir la photo

  • Balayé par le vent frais de ce 11 novembre, le mémorial des batailles de la Marne à Dormans vient, au petit matin de ce 92e anniversaire de l’Armistice de 1918, de faire traditionnellement l’objet d’un dépôt de gerbe voulu par le président de la République.

    Geste symbolique

    Pour cette cérémonie, élus, porte-drapeaux, délégations militaires, Musique municipale, élèves du collège (porteurs de la gerbe), anciens combattants, accompagnaient le sous-préfet et l’officier d’état-major particulier de la Présidence pour ce geste hautement symbolique au pied de l’ossuaire du mémorial.

    En ce 11 novembre, ce sont également dix hommes et femme de Dormans ou de ses hameaux qui ont été mis à l’honneur en recevant le diplôme d’honneur des anciens combattants de 1939-1945.

    Les récipiendaires

    Ont été honorés : Pierre Delabarre, Jean Galland, Auguste Hèry, Maxime Mathiot, Andrée Montel-Fournier, Jean Parent, William Saquet, Charles Taroni, André Welker et Antoine Sarazin (plusieurs étant absents pour raison de santé). Un diplôme qui devait dans un premier temps être refusé par l’un des destinataires : « C’est un peu tard 70 ans après », avant que celui-ci ne se ravise à la demande de ses camarades.

    Cet Armistice devait également faire l’objet de plusieurs dépôts de gerbes aux cimetières civil et militaire, ainsi qu’au pied des monuments aux morts de la localité et du hameau de Soilly.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b12 - Marne
    EPERNAY : L’une des dernières cérémonies patriotiques aux Ateliers SNCF

     

     

    En amont des cérémonies qui ont marqué le 92e anniversaire de l’Armistice du 11 Novembre 1918, une gerbe a été déposée le mercredi 10 au pied de la stèle érigée dans l’enceinte des ateliers SNCF à la mémoire des cheminots morts pour la France, en présence de membres du personnel.

    Jean-Pierre Meslat, correspondant local de l’association des cheminots anciens combattants et une délégation de l’amicale des porte-drapeaux d’Epernay et sa région emmenée par Joël Wimann, participaient également à la cérémonie, alors que les sonneries réglementaires étaient exécutées par les cuivres de l’harmonie des chemins de fer d’Epernay.

    A noter qu’il s’agissait sans doute de l’une des dernières cérémonies organisées sur le site du quai de Marne, la stèle devant être déplacée prochainement dans l’enceinte du site TER, boulevard Joffre.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a08 - Marne
    EPERNAY : Cérémonies commémoratives du 11 Novembre : Les scolaires fortement impliqués

    Une première gerbe a été déposée au monument dédié aux martyrs de la Résistance.
  •  Agrandir la photo

  • Les cérémonies commémoratives du 92e anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918 ont débuté la veille aux ateliers SNCF et se sont poursuivies ce jeudi par une prière œcuménique au Mémorial des déportés, au chevet de l’église Saint-Pierre Saint-Paul, un hommage aux morts de toutes les guerres au cimetière Nord et une cérémonie à La Villa.

    À partir de 10 heures, les véhicules de secours du Sdis et les différentes délégations et détachements se sont mis en place sur le pourtour de la place des Martyrs de la Résistance, balayée par une véritable bise de novembre, sous les ordres de Michel Aubert, « maître de cérémonie ».

    Terres Rouges, Côte Legris, Jean-Monnet

    A l’heure dite, les autorités officielles ont passé en revue l’ensemble du dispositif, avec un temps d’arrêt devant le drapeau des sapeurs-pompiers. Une première gerbe a été déposée au pied du monument aux Martyrs de la Résistance par Gilles Giuliani, sous-préfet d’Epernay, Franck Leroy, maire d’Epernay, Philippe Martin, député, et Jacques Guillaume, vice-président de la CCEPC représentant le président, encadrés par une imposante double haie de porte-drapeaux.

    Le cortège, emmené par l’Avenir Musique, s’est ensuite rendu au monument aux morts par l’avenue de Champagne.

    Ce second dépôt de gerbe a été ponctué par une intervention très remarquée des élèves des collèges Terres Rouges, Côte Legris et Jean-Monnet. Charlotte Castello, Samir Nadri, Jean-François Mergem, Gabrielle Cany, Armelle Aubry, Kamelia Lakehal, Jézabel Gustin-Mulet, Harishni Murugathasan, Clément Leroy, Jade Delaitre et Charlotte Beaumont ont ainsi donné lecture du communiqué du 11 novembre 1918 émanant du GQG de l’armée française et du message d’Hubert Falco, secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens combattants.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a09 - Marne
    ESTERNAY : Célébration du 92e anniversaire de l’Armistice : Le Sud-Ouest marnais se souvient : Du monde à Esternay

    A Esternay, la population s’est retrouvée devant le monument aux morts, après avoir défilé dans le centre-ville.
  •  Agrandir la photo

  •  

     

     

    A Esternay, le mauvais temps n’a pas arrêté les habitants. Les présidents des anciens combattants et de la Fnaca, Guy Delienne et Pierre Delannoy, étaient bien entourés ce matin-là.

    La fanfare dirigée par Nicole Royer a mené le cortège des pompiers de la mairie au monument aux morts. Patrice Valentin, le maire, a lu le discours officiel et a déposé une gerbe de fleurs avec des enfants de l’école primaire.

     

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a10 - Marne
    FERE-CHAMPENOISE : Des jeunes de Fère-Champenoise et Connantre à Paris Les écoliers sous l’Arc de Triomphe

    Les jeunes ont débuté leur journée à Paris par une visite des Invalides.
  •  Agrandir la photo

  • Lors de la cérémonie du ravivage de la flamme, sous l’Arc de Triomphe, les écoliers fertons et connantrats ont été placés au 1er rang.
  •  Agrandir la photo

  • Maires et porte-drapeaux de Fère et Connantre étaient présents.
  •  Agrandir la photo

  • APRES Anglure en 2009, Montmirail et Le Gault-Soigny l’an dernier, ce sont les municipalités, responsables d’associations et enfants des écoles de Fère-Champenoise et de Connantre qui se sont rendus en ce mercredi 10 novembre à Paris pour aller chercher la flamme sur la tombe du Soldat Inconnu sous l’Arc de Triomphe.

    Les Invalides d’abord

    Sous l’égide de l’association Mondement 14 et de son président Michel Tellier, Gérard Gorisse et Michel Jacob, maires de Fère-Champenoise et Connantre, ont organisé conjointement cette sortie à Paris à la veille du 11 novembre pour la prise de flamme sur la tombe du Soldat Inconnu suivie de son ravivage.

    Flamme qui a été ramenée dans la Marne pour les cérémonies de commémoration de l’Armistice hier. Les enseignants des cinq classes de CM1 et CM2 et leurs élèves, des élus et responsables de différentes associations d’anciens combattants, des pompiers, porte-drapeaux, ont également pris part à cette manifestation empreinte de beaucoup d’émotion et de respect.

    C’est par une visite des Invalides qu’a commencé cet après-midi dans la capitale. Avec Rémi Bécourt-Foch, arrière-petit-fils du maréchal Foch comme guide, enfants et adultes ont pu voir les tombeaux du maréchal Foch, de Napoléon et d’autres personnages illustres de l’Histoire de France.

    Après cette visite, adultes et enfants ont regagné l’Arc de Triomphe pour assister aux deux cérémonies de la prise de la flamme et du ravivage.

    Installés par des membres du comité de la flamme, les enfants ont été placés au premier rang. Bernard Triolet, responsable de l’ACPG-CATM de Fère-Champenoise, et Roger Andrieux, capitaine d’honneur des sapeurs-pompiers de Connantre, ont eu le privilège de prendre la flamme pour leur commune.

    Défilé sur les Champs-Élysées

    Après cette première cérémonie, édiles et porte-drapeaux se sont préparés pour remonter à pied une partie de l’avenue des Champs-Élysées. Les enfants des deux écoles ont suivi exceptionnellement leurs aînés sur l’avenue coupée à la circulation pour l’occasion. Un moment impressionnant.

    Puis a eu lieu le dernier temps fort de la journée, celui du ravivage de la flamme. C’est une élève de Connantre, Chloé Chaudron, avec un enfant belge, qui a eu ce grand honneur de raviver la flamme en présence du général Bruno Cuche, président du comité de la flamme. Tout le monde est ensuite rentré à Fère.

    Michel Tellier et les membres de l’association Mondement 14, satisfaits de cette journée, pensent déjà la reconduire une 4e fois en 2011.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b13 - Marne
    FERE-CHAMPENOISE et NORMEE : 11 Novembre

    La flamme du souvenir a brillé
  •  Agrandir la photo

  • C’est à un 11 Novembre quelque peu exceptionnel que les Fertons et habitants de la Vallée de la Somme ont été conviés.

    Il faut dire que l’association Mondement 1914 avait organisé la veille à Paris un voyage pour les jeunes des cours moyens du secteur.

    A leur programme, la visite du tombeau de Napoléon aux Invalides, mais surtout, ils ont rapporté avec eux la flamme du souvenir, allumée grâce à celle du Soldat Inconnu à l’Arc de Triomphe, en présence de l’État-major et de nombreuses personnalités.

    C’est cette flamme, arrivée à Normée vers 10 h 30, puis transmise à Lenharrée et ensuite à Fère-Champenoise, qui a brillé pendant l’office religieux célébré en l’église Saint-Timothée, au milieu des drapeaux et en présence des personnalités civiles et militaires.

    Le sous-préfet d’Epernay, sous une pluie battante, a honoré de sa présence les dépôts de gerbes au monument aux morts, puis à la nécropole nationale à Fère-Champenoise avant de se rendre à Connantre.

    Une gerbe a été déposée par les personnalités à Fère et au monument de Normée (médaillon).

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101113a07 - Marne
    FISMES : Commémoration / La tradition respectée

    Devant le monument aux morts.
  •  Agrandir la photo

  • Des centaines de grues en papier ont été disséminées autour du monument.
  •  Agrandir la photo

  •  

     

    Malgré le froid et la pluie, accompagnés par la fanfare, de nombreux Fismois se sont déplacés pour les cérémonies du 11 Novembre.

    Après les discours officiels et l’hommage aux soldats disparus, les enfants des écoles ont lu la liste des noms gravés sur le monument aux morts.

    Des centaines de grues en papier confectionnées par les enfants ont été disséminées autour du monument. Ces petits oiseaux sont des symboles de paix particulièrement au Japon depuis le bombardement atomique d’Hiroshima.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b14 - Marne
    FLORENT-EN-ARGONNE : Une gerbe a été déposée au monument aux morts…

     

     

     

    Une gerbe a été déposée au monument aux morts et au cimetière militaire où les noms des soldats morts au champ d’honneur ont été rappelés.

    Cette cérémonie s’est déroulée en présence du Gérard Ley, des sapeurs-pompiers de la commune ainsi que l’harmonie municipale de Vienne-le-Château.

     

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b15 - Marne
    GIVRY-EN-ARGONNE : commémoration de l’armistice de 1918…

     

     

     

    Une petite cinquantaine de personnes s’étaient rassemblées autour du monument aux morts afin de participer à la commémoration de l’armistice de 1918.

     

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b16 - Marne
    HANS : Belle célébration de l’Armistice

     

     

    Belle célébration de l’Armistice dans la commune de Hans où un office religieux fût célébré en l’église du village par l’Abbé Collart.

    Puis en présence de nombreux habitants ainsi que des pompiers, le maire Gabriel Duhal accompagné des enfants a procédé au dépôt de gerbe au monument aux morts.

    La lecture du texte officiel a suivi la minute de silence.

    Le vin d’honneur eut lieu dans le foyer rural.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101116a02 - Marne
    HERMONVILLE : Un spectacle très réussi à la salle des fêtes : Lecture et chansons à la mémoire des poilus

    Les acteurs saluant le public : ils sont tous retraités et leur spectacle a été très applaudi.
  •  Agrandir la photo

  • La compagnie Cage de scène a donné une représentation le 11 novembre à Hermonville à l’initiative de la Municipalité. Le spectacle a débuté par la lecture d’un poème de Jean Greten. Né il y a 90 ans au village, il habite à Olizy-Violaine où il a un extraordinaire musée de la Grande Guerre se visitant toute l’année.

    La lecture des lettres de poilus valorisée par la mise en scène originale de Jean-Michel Bazin a été entrecoupée de réclames de l’époque, de cris d’un vendeur de journaux proposant L’éclaireur de l’Est, et de chants tels que La Madelon ou L’ami bidasse, repris par les choristes de la Villanelle et leur président Jean-Marie Goret, répartis dans le public pour un effet de surprise.

    Un effet de surprise

    A la fin, acteurs, spectateurs et choristes ont chanté l’air célèbre de l’opérette Phi Phi : « c’est une gamine charmante… Aspasie… i… e ! »

    Mais qui sont ces comédiens ? Ils sont retraités et vivent dans trois résidences Arfo : Charles-Arnould et Avranches à Reims, Jacques-Richard à Tinqueux. Ils sont dynamiques et plein d’entrain. Trois hommes de théâtre les encadrent : Jean-Michel Bazin, metteur en scène, Alain Thiérus, pour les lumières, et Jean-Pierre Toublan, pour la chanson de Craonne.

    Le spectacle vivant, dont ils font partie, porte bien son nom. L’après-midi dédiée à la correspondance échangée entre les soldats de 14, qui souffraient dans les tranchées, et leurs proches absorbés par le quotidien, a transformé un 11 novembre habituel en une journée mémorable. Les anciens combattants d’Hermonville étaient présents dans la salle des fêtes, ainsi que Joël Gourmand maire d’Hermonville et de nombreux membres de la municipalité. Christian Jonot, maire de Thil, et son épouse, ainsi que Martine Jolly, maire de Courcy, et son adjointe Pascale Pillon étaient dans le public. Le comité des fêtes a servi le verre de l’amitié en conclusion de l’après-midi

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a11 - Marne
    IGNY-COMBLIZY : Cérémonie du 11 Novembre à Igny-Comblizy : Réconciliation sous la pluie

    C’est l’abbé Girod, entouré des prêtres de la Fraternité Saint-Pie X, qui a guidé la cérémonie.
  •  Agrandir la photo

  • GRANDS imperméables, parapluies et cirés jaunes de sortie. Pour cette cérémonie du 11 Novembre dans le cimetière d’Igny-Comblizy, un peu comme partout en France, il fallait être bien équipé.

    Car dans ce petit cimetière communal, encore au cœur de l’actualité locale il y a deux semaines (lire encadré et l’union du 24 octobre), ce 11 Novembre était l’occasion pour un groupe composé d’une quarantaine de personnes de célébrer la réconciliation avec ses défunts.

    « Vous avez bravé la pluie, vous êtes courageux monsieur », plaisante une dame. Elle ne croit pas si bien dire. Car la cérémonie religieuse de réconciliation, après la profanation du 23 octobre, a particulièrement marqué les esprits. « Nous avons encore en mémoire la manifestation de haine qu’il y a eu dans ce cimetière. L’émotion est donc forte aujourd’hui. »

    « Pour que nos morts reposent en paix »

    Accompagné par de jeunes porteurs de parapluie, l’abbé Girod, chargé de mener la cérémonie, ouvre sur ces paroles : « Pour que nos morts reposent en paix, pour que la prière des vivants vienne au secours des âmes ». Puis, après avoir rappelé que le nombre de profanations de cimetières chrétiens s’élevait à 408 (selon le ministère) cette année, la longue prière a démarré. Les fidèles, genoux à terre, ont chanté en cœur la réconciliation.

    L’abbé Girod, entouré des prêtres de la Fraternité Saint-Pie X, a donc adressé un message de paix et d’excuses aux morts du cimetière d’Igny-Comblizy. Cependant, il n’aura forcément pas été capté par le maire de la commune Michel Rifflard. « Le maire ne sera pas présent car il se trouve à Dormans aujourd’hui », explique une dame tout en se battant pour que son parapluie ne s’envole pas.

    À Igny-Comblizy certainement plus qu’ailleurs, ce 11 Novembre aura été chargé d’une émotion particulière qui ruisselait sur les visages des gens présents.

    Stéphane GUERRINI

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b17 - Marne
    LACHY : La tradition respectée

     

     

    C’est par un temps humide, froid et venteux, que se sont déroulées les commémorations de l’Armistice. Pourtant, de nombreux habitants se sont rassemblés au monument aux morts.

    M. Ribeiro, maire, a rappelé les moments historiques vécus par les soldats.

    Le verre de l’amitié a été servi au Foyer des Sources.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101113a08 - Marne
    LA CHEPPE : Célébration de la fin de la Première Guerre mondiale

    C’est le jeune Guillaume qui a déposé la gerbe de fleurs.
  •  Agrandir la photo

  •  

     

    Pompiers, soldats, jeunes et moins jeunes se sont rassemblés devant le monument aux morts pour commémorer l’anniversaire de l’Armistice de 1918.

    « La journée nationale du 11 novembre reste la plus emblématique des célébrations car elle symbolise par excellence le sacrifice pour la France, de ses enfants. Elle incarne l’espérance européenne et la réconciliation franco-allemande… Elle est aussi l’occasion de rendre hommage, sous l’Arc de Triomphe comme devant chaque monument aux morts, à nos soldats qui font aujourd’hui encore le sacrifice de leur vie pour la paix et la liberté dans le monde », a rappelé Marcel Bonnet, maire de la commune de La Cheppe, en citant le secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants.

    Comme à chaque célébration, un enfant a déposé la gerbe au monument et c’est Guillaume qui a officié ce jour avec le maire de la commune.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b18 - Marne
    LA GRANGE AUX BOIS : A la Grange-aux-Bois Un éclat particulier

    La minute de silence.
  •  Agrandir la photo

  •  

    A l’opposé de la célébration ménéhildienne, un éclat particulier a honoré la célébration à la Grange-aux-bois. Une bise aigre et bien de saison n’a pas contrarié la ferveur des assistants.

    Entourant le monument sur trois faces, la phalange d’Argon-notes particulièrement étoffée, le bloc des jeunes sapeurs, celui de leurs ainés, les porte-drapeaux, un nombre respectable de spectateurs sur le trottoir faisant face, ont assisté dans un silence recueilli à cette célébration.

    Le sous-préfet Carton, assisté du maire de Sainte-Ménehould et de son adjoint de la Grange, ont déposé la gerbe traditionnelle. La musique présente et parfaitement dirigée a donné sa part d’émotion à ces instants privilégiés.

    En cortège, les célébrants et les spectateurs se sont rendus à la mairie où eut lieu la note finale musicale.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b19- Marne
    LA NEUVILLE-AU-PONT : Le 92e anniversaire de la fin le la grande guerre…

     

     

    Le 92e anniversaire de la fin le la grande guerre a été célébré dans l’émotion à La Neuville.

    Le défilé est parti de la mairie pour rejoindre le monument aux morts. En présence des sapeurs pompiers, Jean-Louis Mabire accompagné de Franck Zentner y a déposé une gerbe.

    Argon’Notes a effectué les sonneries réglementaires.

    Le cortège s’est ensuite rendu à la salle des fêtes de la rue du Pont pour partager le verre de l’amitié.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b20 - Marne
    LA NEUVILLETTE : A l’issue de la cérémonie au monument aux morts…

     

     

     

    A l’issue de la cérémonie au monument aux morts et à l’ancien cimetière de La Neuvillette, les participants se sont rendus à la maison de quartier, précédés de la fanfare « Les Copains d’abord » et du drapeau pour la réception d’usage.

     

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b21 - Marne
    LE GAULT-SOIGNY : Le temps du souvenir

     

     

     

    La municipalité, le corps des sapeurs pompiers, les enseignants, les habitants et une trentaine d’enfants des écoles ont rendu hommage aux victimes de la Première Guerre mondiale en ce jour anniversaire de l’Armistice.

     

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b22 - Marne
    LES ESSARTS-LÈS-SÉZANNE : L’Armistice commémoré

     

     

    Il ne pleuvait pas, certes, mais le temps menaçait ce jeudi aux Éssarts.

    Annick Lasseaux, maire, a lu le texte d’Hubert Falco.

    La batterie fanfare de l’Étoile Broyenne, emmenée par son président Sergé Jacopé, a joué la Marseillaise.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a12 - Marne
    MAGENTA : Cérémonie du 11 Novembre : Les habitants se souviennent

    Laurent Madeline, maire de Magenta, et Serge Lépine, président de l’UNCAFN, ont déposé une gerbe au pied du monument.
  •  Agrandir la photo

  •  

    À l’instar de tous les Français, les habitants de Magenta se sont recueillis autour du monument aux morts pour commémorer le 11 Novembre, date qui a vu la fin d’un conflit ayant endeuillé le pays pendant de longues années, de 1914 à 1918.

    Hymne national

    En présence d’une délégation d’anciens combattants encadrée par une double haie de porte-drapeaux, Laurent Madeline, maire de la commune, accompagné de Serge Lépine, président de l’UNCAFN, a déposé une gerbe au pied du monument où sont gravés à jamais dans la pierre les noms des Magentais morts pour la France.

    Les sonneries réglementaires et l’hymne national ont été exécutés par la Musique municipale qui a emmené ensuite le cortège jusqu’à l’espace culturel Pierre-Godbillon où le maire a donné lecture du message d’Hubert Falco, secrétaire d’Etat à la Défense et aux Anciens Combattants.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a13 - Marne
    MAREUIL-LE-PORT : Un ancien du Maroc à l’honneur

    Honneur à Roger Courgibet.
  •  Agrandir la photo

  •  

     

    Au pied du monument aux morts de Mareuil-le-Port, pavoisé pour marquer l’Armistice de 1918, un combattant a été mis à l’honneur en recevant la croix du combattant pour son engagement au Maroc.

    Roger Courgibet (habitant de Cerseuil) avait 20 ans lorsqu’il traversa la Méditerranée pour un engagement sous le drapeau tricolore qui devait durer deux années.

    Aujourd’hui âgé de 72 ans, le récipiendaire s’est dit « particulièrement ému de cette distinction remise par le président des ACPG-CATM du canton, M. Daubock. C’est la récompense d’un appel qui a duré 24 heures sur 24 pendant cette période et aujourd’hui, je suis content de cette reconnaissance ».

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b23 - Marne
    MASSIGES : En présence des villageois, la municipalité..

     

    En présence des villageois, la municipalité et l’association de la Main de Massiges se sont unies pour un dépôt de gerbe au moment aux morts de la Vierge aux Abeilles.

    L’après-midi, malgré un vent violent et une pluie continue, des jeunes cadres en cours de formation au 40e RA de Suippes ainsi qu’une cinquante de personnes dont une dizaine d’enfants ont découvert le site de la Main de Massiges.

    Les conditions météorologiques faisaient imaginer la souffrance physique que pouvaient endurer nos poilus.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101113a09 - Marne
    MERLAUT : Une tombe commune pour les morts pour la France

    Pendant le discours inaugural.
  •  Agrandir la photo

  • A l’issue des cérémonies du 11 Novembre présidée par le sous-préfet Raymond Floc’h devant le monument aux morts rénové, la tombe commune aux quatre enfants de Merlaut morts pour la France, nouvellement créée dans le cimetière communal, a été inaugurée par Gérald Gaillet, président du comité cantonal du Souvenir français, en présence notamment de la population et de Mariane Dorémus, conseillère générale du canton de Vitry-Ouest.

    Le président du Souvenir français a rappelé l’histoire de chaque soldat, avant qu’une Flamme du Souvenir, ne soit déposée par les enfants présents.

    Une pensée pour eux

    Ont été mis à l’honneur : Gaston Lucien Chobert, Albert Lucien Ehrmann, Célestin Georges Eugène Thomas et James Émile Jules Cognasson.

    Gérald Gaillet a également eu une pensée pour Eugène Jean Tissot-Dupont, né le 8 avril 1896 à Merlaut. Soldat au 155e Régiment d’infanterie, il est mort pour la France le 7 octobre 1916 sur le territoire de Raucourt (Somme). Il était domicilié à Merlaut au moment de son incorporation.

    Il a eu une pensée aussi pour André Charles Raymond Comménil, ancien combattant de 14-18, mort en 1920.

    Dans la salle de réunions, de l’ancienne école, le maire Daniel Frerson a expliqué la procédure de reprise du cimetière qui est en cours depuis 2004.

    A noter qu’en raison des fortes rafales de vent, le drapeau des sapeurs-pompiers a été déchiré.

    Ils avaient 21, 30, 31 et 36 ans

    Quatre soldats ont été mis à l’honneur :

    Gaston Lucien Chobert, né le 13 avril 1884 à Merlaut. Il était caporal au 155e Régiment d’Infanterie, Mort pour la France le 13 mars 1915 à l’hôpital Chanzy de Sainte-Ménehould des suites de ses blessures. Il était domicilié à Jaucourt (Aube) au moment de son incorporation.

    Célestin Georges Eugène Thomas était né le 5 avril 1888 à Merlaut. Il était sergent au 156e Régiment d’Infanterie, Mort pour la France le 15 juillet 1918 à Nesles (Aisne), tué à l’ennemi. Il était domicilié à Merlaut au moment de son incorporation.

    Albert Lucien Ehrmann était né le 17 décembre 1880 à Merlaut. Il était soldat au 350e Régiment d’Infanterie, Mort pour la France le 31 octobre 1916 sur le champ de bataille de la Somme. Il s’était marié à Plichancourt le 23 avril 1904 avec Marie Fannie Pierre. Il était domicilié à Merlaut au moment de son incorporation.

    James Émile Jules Cognasson était né le 14 octobre 1897 à Merlaut. Il était soldat au 142e Régiment d’Infanterie. Il est mort pour la France le 6 octobre 1918 à Pontfaverger, tué à l’ennemi. Il était domicilié à Piney (Aube) au moment de son incorporation.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a14 - Marne
    MONTMIRAIL : Célébration du 92e anniversaire de l’Armistice : Le Sud-Ouest marnais se souvient

    Sur les marches de la mairie de Montmirail, les pompiers étaient venus en nombre lors de cette commémoration
  •  Agrandir la photo

  •  

    Cortège en musique à Montmirail

    A Montmirail, les cérémonies ont débuté place de l’Hôtel de Ville où les personnalités, les drapeaux, la musique et les pompiers se sont rassemblés avant de se rendre, en musique, au cimetière militaire et au monument aux morts.

    Bernard Doucet, maire, accompagné de Bernard Lefèvre, 1er adjoint et président des anciens combattants, ont prononcé un discours.

    Le cortège s’est rendu ensuite à la Colonne de Marchais-en-Brie. Une gerbe a été déposée sur la stèle des Saint-Cyriens, en présence de militaires, de la population et des élus axonais.

    Les cérémonies se sont achevées aux monuments aux morts de l’Echelle-le-Franc et de Courbeteaux.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101113a10 - Marne
    MUIZON : Cérémonie / La nation reconnaissante

    Daniel Deflandre, récipiendaire de la médaille de la reconnaissance de la Nation.
  •  Agrandir la photo

  •  

     

    À Muizon, la commémoration de l’armistice de 1918 a débuté dès 10 h 15, avec le rassemblement sur la place du Commerce et la vente du bleuet de France par les adhérents de l’UNC (Union Nationale des Combattants). Puis, la population, guidée par les sapeurs-pompiers, leur véhicule sonorisé et des figurants du GMC (Groupe Mémoire et Commémoration) en tenue d’époque, s’est dirigée à travers les rues de la commune, avant de faire une halte au monument du souvenir. Là, le maire Germain Renard et Jean-Michel Chevalier, président de l’UNC, ont déposé une gerbe de fleurs, et remis la médaille de la reconnaissance de la Nation à Daniel Deflandre.

    Avant les allocutions de rigueur et le retour à la salle polyvalente pour le verre de l’amitié, le maire a demandé une minute de silence en souvenir de Guy Berrot, ancien président de l’UNC et membre du GMC, disparu il y a quelques semaines.

    Après quoi, adhérents et sympathisants de l’UNC se sont rendus à la salle du Champ-Jeudi pour un sympathique déjeuner, suivi d’un après-midi dansant animé par Aurélie et Denis.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b24 - Marne
    MUTIGNY : C’est un grand hommage aux soldats tombés…

     

    C’est un grand hommage aux soldats tombés pour la France et à ces deux instituteurs disparus, Achille et Roger Garitan, qui a été rendu ce 11 novembre à Mutigny.

    Achille fut instituteur jusqu’à sa mort en 1922 et c’est son fils Roger qui le remplacera jusqu’en 1926.

    Ce dernier prépare un plan de sabotage des communications téléphoniques de l’ennemi. Arrêté le 21 février 1944 et interrogé par la Gestapo, le 21 mai, il part pour le camp de Neuengamme en Allemagne. Il meurt de faim et d’épuisement le 15 avril 1945 quelques jours avant la délivrance tant attendue.

    C’est son fils Maurice Garitan qui a découvert la plaque, place de la mairie, renommée place Garitan.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b25 - Marne
    POUILLON. Après le dépôt de gerbes au monument aux morts…

     

     

    Après le dépôt de gerbes au monument aux morts, Alain Simon, maire, a eu le plaisir de remettre la médaille d’argent à Jacques Lebrun, sapeur-pompier depuis I 994 et chef de corps depuis 2000, lequel a su transmettre sa passion à ses enfants puisque deux de ses filles sont aussi sapeurs-Pompiers.

    Albert Millet, président des anciens combattants de Merfy, souillon et Thil, remit ensuite la croix du combattant Afrique du Nord au sergent Alexandre Roussel et au Ire classe Emile Lebon, de Merfy.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101116a03 - Marne
    PROSNES : C’était comme ça la vie dans les tranchées

    L’histoire de Prosnes avant, pendant et après la guerre était aussi présentée dans cette exposition.
  •  Agrandir la photo

  • Comme chaque année, les élus, entourés des pompiers, mais aussi des anciens combattants et des habitants du village, ont honoré la mémoire de tous les Français morts pendant la Première Guerre.

    La lecture des discours et la Marseillaise chantée par les enfants de Prosnes, aprés le dépôt de gerbes aux monuments, précédaient un vin d’honneur offert par la municipalité.

    A l’occasion de cette cérémonie, la commission mémoire et souvenirs a proposé une exposition sur la Première Guerre, avec présentation de nombreuses photos retracant l’histoire de Prosnes, avant, pendant la guerre et la reconstruction. Cette exposition a aussi donné lieu à la présentation de cartes militaires, objets militaires tels que obus, armes, objets du quotidien ou gravés pendant les périodes d’inoccupation des soldats (tasses, cannes en bois..) ainsi que des uniformes.

    Cette exposition a permis de rassembler les habitants de Prosnes sur l’histoire du village, avec par exemple la découverte de la présence de nombreux moulins dans le village (tous détruits pendant la guerre). L’exposition a été réalisée en étroite collaboration avec M. Cadario.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a15 - Marne
    REIMS : 11 Novembre / Au nom du grand-père et de l’Histoire

    Plusieurs juniors et enfants étaient officiellement associés à la cérémonie
  •  Agrandir la photo

  • Dans le cadre des cérémonies, une quadruple remise de décorations a eu lieu place de la République
  •  Agrandir la photo

  • La cérémonie officielle a été marquée par un émouvant hommage à quatre jeunes gens morts pour la France
  •  Agrandir la photo

  • Nicolas (ici au premier plan) : pas loin de trois heures dans le vent, le froid et la pluie, « pour ne pas qu’on oublie ce qui s’est passé. »

    REIMS (Marne). Parmi les porte-drapeau à la commémoration d’hier, un jeune homme de même pas trente ans, soucieux de ne pas laisser s’oublier l’Histoire.

    NICOLAS a 27 ans. De profession il est vendeur de pain ambulant à Reims, en particulier dans les quartiers du pont de Witry et du Chemin-Vert. Hier matin, contrairement à l’habitude, les habitants ne l’ont pas vu faire sa tournée. Parce que c’était jour férié ? Plus précisément parce que c’était le 11-Novembre, et qu’à cette occasion, Nicolas a préféré laisser de côté ses baguettes, et sortir « son » drapeau bleu-blanc-rouge : il participait à la cérémonie officielle de la Ville commémorant l’arrêt des combats de 1918. « Son » drapeau entre guillemets. De fait, celui-ci appartient à l’amicale des porte-drapeaux de Reims et sa région, que préside Michel Bonon. « Je n’ai jamais fait la guerre évidemment, confie Nicolas, ni même un service militaire. »

    Comment donc se retrouve-t-il dépositaire d’un emblème national au milieu d’anciens combattants ou de porteurs d’uniforme de l’armée d’aujourd’hui ? Son choix résulte d’un double appel : celui de son grand-père, et celui du devoir de mémoire, le second n’ayant d’ailleurs probablement jamais résonné en lui s’il n’avait été précédé du premier. « C’est mon grand-père qui m’a posé la question il y a deux ou trois ans, raconte-t-il : veux-tu porter le drapeau à ma place ? » Après un temps de réflexion, Nicolas accepte.

    Trois places à prendre

    D’abord, les deux hommes agissent en binôme, le cadet tenant effectivement la hampe, l’ancien restant à ses côtés. « Mais en ce moment, mon grand-père est souffrant, donc aujourd’hui (hier jeudi, NDLR) je viens seul ».

    Hier par conséquent, pendant quelque trois heures, exposés au vent de plus en plus réfrigérant ainsi qu’à la pluie en fin de parcours, Nicolas et son drapeau, celui des Poilus d’Orient, ont effectué le grand rallye officiel, depuis le monument à l’armée noire, dans le voisinage du parc de Champagne, jusqu’aux discours dans les murs de l’hôtel de ville, en passant par diverses étapes dont l’émouvant hommage à quatre poilus jusqu’alors obscurs au cimetière du Nord, et la remise de décorations place de la République. « Si ces gens sont là, commente encore notre homme à propos de ses camarades porte-drapeaux, c’est parce qu’ils ne veulent pas qu’on oublie ce qui s’est passé. A travers eux on peut en savoir bien plus sur l’Histoire que dans les livres. » « Etre porte-drapeau, c’est du pur bénévolat, confirme le président Bonon, on ne fait ça que pour l’honneur et par conviction. » Rien à gagner par conséquent, si ce n’est un coup à boire à la fin, et, avant tout, la satisfaction du devoir de mémoire accompli. Dans le stock du président Bonon, sur un total d’une cinquantaine, deux ou trois drapeaux sont désormais vacants, faute de titulaire. Si d’autres jeunes veulent s’inspirer de l’exemple du vendeur de pain, ils seront les bienvenus.

    Antoine PARDESSUS

    Les jeunes associés

    Plusieurs juniors et enfants étaient officiellement associés à la cérémonie : les jeunes sapeurs-pompiers (notre photo), les lycéens de Croix-Cordier-Tinqueux (voir aussi par ailleurs), et les petits de l’école élémentaire Galilée de Reims. Simples spectateurs cette fois-ci, ces derniers seront vraiment acteurs le 8 mai.

    Quatre médaillés

    Dans le cadre des cérémonies, une quadruple remise de décorations a eu lieu place de la République : dans l’ordre du Mérite, Jean-Claude Philipot a été élevé au grade d’officier, le major Jean-Louis Bilbault fait chevalier ; le caporal-chef Louis Lablack et le sergent Nicolas Malle ont reçu la médaille de la Défense nationale, échelon argent pour le premier, bronze pour le second.

    Quatre poilus en lumière

    La cérémonie officielle a été marquée par un émouvant hommage à quatre jeunes gens morts pour la France, rendu par des lycéens de la Croix-Cordier-Tinqueux au cimetière du Nord. Sous l’impulsion de Marc Christophe, qui y fut enseignant, cet établissement continue donc son patient travail de mémoire en hommage aux combattants de la Grande guerre.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b26 - Marne
    SACY : Le temps du souvenir. La nation reconnaissante

    Une foule nombreuse a défilé dans la rue principale du village pour se diriger vers le monument aux morts.

    Le maire a présidé la cérémonie en présence des porte-drapeaux et anciens combattants.

    Une cérémonie de passation de commandement a suivi. Le caporal-chef Bruno Hervieux, qui vient de prendre sa retraite, a confié le commandement du corps de sapeurs-pompiers au caporal Lydie Léger.

    A noter que le corps de pompiers de Sacy regroupe aujourd’hui vingt-deux hommes et femmes, trois nouvelles recrues doivent arriver d’ici la fin de l’année.

    Le caporal-chef Bruno Hervieux a été alors promu au grade de sergent honoraire. Il était entré chez les pompiers en 1981 pour prendre le commandement du centre en 1995.

    Les galons ont été remis par le lieutenant-colonel HenriVoiselle, ancien chef de corps des sapeurs-pompiers de Reims.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101113a11 - Marne
    SAINT-BRICE-COURCELLES : Médailles / René Callo et Jean-Claude Thuillier à l’honneur

    un médaillé du jour.
  •  Agrandir la photo

  • un médaillé du jour.
  •  Agrandir la photo

  •  

    En ce jour de commémoration, la pluie n’a pas empêché les Bricocorcelliens de venir nombreux participer au défilé. Précédés de la fanfare « Les Dauphins » et des sapeurs-pompiers, le maire, les membres de son conseil municipal et la population se sont rendus au monument aux morts déposer une gerbe.

    Après l’allocution du maire, Jean-Claude Chaumet a remis la médaille militaire à René Callo. Le maire a ensuite remis la médaille commémorative des opérations de sécurité et de maintien de l’ordre en Afrique du Nord avec agrafe Algérie à Jean-Claude Thuillier.

    M. Callo était jeune engagé dans la première division française libre et a participé aux batailles des Vosges et d’Alsace. Il est déjà titulaire de la médaille du combattant, de la médaille des évadés et de la croix de guerre.

    A peine âgé de 19 ans et cinq mois, Jean-Claude Thuillier est parti dix-huit mois en Algérie dont douze mois dans les Aures et six mois aux cuisines, au mess des officiers. Il est déjà titulaire de la médaille d’ancien combattant, de la médaille de reconnaissance de la Patrie remise par M. Lescouet en 2002.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b27 - Marne
    SAINTE-MENEHOULD : 11 Novembre ménéhildien : Un silence trop parfait

    Le cortège en route pour le monument.
  •  Agrandir la photo

  •  

    Les anciens combattants et leur porte-drapeau, tous présents, ont tenu à honorer la mémoire des morts de 14-18.

    Le maire, Bertrand Courot, à leur tête, entouré du Général Bernard Jean, et du président Glasko, responsable de l’association locale, ont rejoint le devant du monument, fidèles à la tradition, pour le dépôt de la gerbe.

    Malgré la place toute garnie des différents stands de la foire, malgré une fréquentation étonnamment abondante à cette heure de la matinée, un silence parfait a immobilisé les assistants pour la minute de silence traditionnelle.

    On peut déplorer, avec quelques présents, qu’une sonnerie même modeste, dans ce silence étonnant et adapté, n’aie pas pu être associée à cet instant de cohésion nationale, à l’endroit où les célébrations s’y retrouvent tous les ans.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b28 - Marne
    SAINT-MARTIN-D’ABLOIS : Le maire accompagné d’anciens combattants…

     

     

     

    Le maire accompagné d’anciens combattants, des pompiers, de la fanfare et des habitants, a déposé une gerbe au monument aux morts.

    A cette occasion, Lucien Bagnost, ancien combattant, a été décoré au pied de cette statue colorée étonnante de réalisme.

     

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101113a12 - Marne
    SAINT-MEMMIE : Devoir de mémoire / Anniversaire du 11 Novembre

    Les élèves de Saint-Exupéry ont rendu hommage aux morts de la Grande Guerre.
  •  Agrandir la photo

  •  

    A l’occasion du 92e anniversaire de l’Armistice du 11 Novembre 1918, Monsieur Grégoire, président de l’association des anciens combattants de la commune de Saint-Memmie, avait proposé aux élèves de la classe de CM2, de l’école primaire Saint-Exupéry de participer activement à la cérémonie de commémoration. Elle se déroulait au monument aux morts, situé en centre-ville.

    En effet, cette année, ce sont les enfants qui ont lu le discours officiel, non sans une certaine émotion, devant une assemblée venue nombreuse.

    Ils ont également déposé des fleurs au pied du monument aux morts et ont ainsi accompli leur « devoir de mémoire ».

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b29 - Marne
    SAVIGNY-SUR-ARDRES : Jeudi 11 novembre, après la cérémonie du souvenir…

     

    Lors du dernier congrès de « l’Amicale des Savigny de France et de Suisse », à Savigny-les-Beaune, il fut offert trois drapeaux à chaque commune membre. Il s’agit du drapeau tricolore, du drapeau de l’amicale, et surtout d’un drapeau de la Confédération Helvétique, offert par le consul de Suisse à Lyon.

    Jeudi 11 novembre, après la cérémonie du souvenir au monument aux morts, le maire Philippe Causse et son conseil municipal reçurent officiellement ces drapeaux des mains de Elisabeth Gobancé, déléguée de l’amicale.

    Après les remerciements d’usage, le maire indiqua que ces nouveaux drapeaux prendraient place dans la salle du conseil municipal, et qu’ils seraient les témoins des liens forts qui unissent tous les « cousins » des Savigny.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101113a13 - Marne
    SEZANNE : La flamme du souvenir a brillé

    Une gerbe a été déposée par les personnalités à Fère …
  •  Agrandir la photo

  • … et au monument de Normée.
  •  Agrandir la photo

  • C’est à un 11 Novembre quelque peu exceptionnel que les Fertons et habitants de la Vallée de la Somme ont été conviés.

    Il faut dire que l’association Mondement 1914 avait organisé la veille à Paris un voyage pour les jeunes des cours moyens du secteur.

    A leur programme, la visite du tombeau de Napoléon aux Invalides, mais surtout, ils ont rapporté avec eux la flamme du souvenir, allumée grâce à celle du Soldat Inconnu à l’Arc de Triomphe, en présence de l’État-major et de nombreuses personnalités.

    C’est cette flamme, arrivée à Normée vers 10 h 30, puis transmise à Lenharrée et ensuite à Fère-Champenoise, qui a brillé pendant l’office religieux célébré en l’église Saint-Timothée, au milieu des drapeaux et en présence des personnalités civiles et militaires.

    Le sous-préfet d’Epernay, sous une pluie battante, a honoré de sa présence les dépôts de gerbes au monument aux morts, puis à la nécropole nationale à Fère-Champenoise avant de se rendre à Connantre.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a16 - Marne
    SEZANNE : Célébration du 92e anniversaire de l’Armistice Le Sud-Ouest marnais se souvient

     

     

    A Sézanne hier matin, pompiers, gendarmes, porte-drapeaux, représentants des anciens combattants, élus et habitants se sont réunis en fin de matinée square de l’Hôtel de Ville. L’Harmonie municipale a bien sûr pris part à cette cérémonie.

    Le maire de Sézanne, Philippe Bonnotte, a, dans son discours, souligné « les défis qui restent à relever aujourd’hui ». « Nous devons nous battre pour préserver la solidarité », a-t-il conclu.

    Dans le square de l’Hôtel de Ville à Sézanne, les pompiers étaient venus en nombre lors de cette commémoration

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b30 - Marne
    SILLERY : Cérémonie commémorative du 11 Novembre 1918.

    En vacances, le maire a donc laissé sa place au 1eradjoint Thomas Dubois pour officier à la cérémonie commémorative du 11 Novembre 1918.

    Robert Marguet, président de l’association des anciens combattants, était bien entendu présent, ainsi que les pompiers, les enfants des écoles et leurs enseignants et les anciens combattants.

    Après la lecture des différents messages par MM. Dubois, Marguet et des enfants, le dépôt de gerbes fleuries aux deux cimetières communaux, toute l’assemblée a entonné par deux fois l’hymne national.

    La cérémonie s’est terminée au chaud à la salle des fêtes pour un moment de convivialité. André Barbier, Jean-Marie Loret, Daniel Turbeaux et Guy Touchard ont été médaillés pour leur courage dans des guerres différentes, mais tous unis pour défendre la patrie.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101113a14 - Marne
    SOMME-SUIPPE : L’hommage des enfants

    Devant le monument aux morts.
  •  Agrandir la photo

  •  

    Le message lu cette année au cours des commémorations du 11 novembre se termine par cette phrase : « Tu iras honorer le soldat inconnu. Le mot d’ordre des étudiants et lycéens du 11 novembre 1940 demeure, par-delà les générations, l’un des plus beaux commandements de notre République. »

    Pour la jeunesse actuelle que de soldats inconnus dans notre région. C’est pourquoi, les municipalités ont le souci d’associer les enfants à cet hommage national en invitant leurs parents à assister aux cérémonies.

    Cette année en plus des jeunes sapeurs pompiers, déjà présents l’an passé, à côté de leurs aînés du corps local, l’union musicale avait été demandée afin que retentisse une sonnerie aux morts au cours des deux dépôts de gerbes celui au pied du monument aux morts, et celui à la nécropole nationale où reposent plus de 5 000 soldats.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101113a15 - Marne
    SUIPPES : Monument aux morts / Commémoration de 1918

    Au cimetière militaire, le maire Jean Huguin, le lieutenant-colonel et deux jeunes sapeurs pompiers.
  •  Agrandir la photo

  •  

    En présence des autorités civiles et militaires, la commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918 a été marquée, à Suippes, par la prise d’armes à 10 heures, devant le monument aux morts de la ville, suivi d’un dépôt de gerbe au cimetière militaire, route de Souain.

    La revue des troupes (l’étendard et sa garde, deux sections de la 1re batterie du 40e RA, une section du 132e BCAT) a été effectuée par le lieutenant-colonel Jean Pierre Trzcialkowski, commandant en second du 40e régiment d’artillerie et représentant le commandant d’armes de la place de Suippes.

    Le président Jean Collart a fait lecture du message du secrétaire d’Etat à la Défense et aux Anciens Combattants. L’assistance s’est ensuite rendue au cimetière militaire à la suite de l’union musicale et des sapeurs pompiers, où un second dépôt de gerbe a eu lieu associant toujours les jeunes sapeurs pompiers à cette commémoration.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101113a16 - Marne
    TINQUEUX : Trente anciens combattants mis à l’honneur

    Jean-Pierre Fortuné a chaleureusement félicité les trente anciens combattants mis à l’honneur le jour du 92e anniversaire de l’armistice.
  •  Agrandir la photo

  •  

    Il y avait beaucoup de monde jeudi matin sur le parvis de l’église Sainte-Bernadette à Tinqueux devant le monument aux morts, à l’occasion du 92e anniversaire de l’Armistice. Parmi les nombreuses personnalités civiles et militaires, le maire de la commune et conseiller général, Jean-Pierre Fortuné, Arnaud Robinet, député de la Marne, les membres du conseil municipal, les anciens combattants, les porte-drapeaux, les sapeurs-pompiers, les représentants de la police nationale, les Aquatintiens et les enfants des écoles venus en nombre.

    Ils ont admirablement bien chanté l’hymne national et répondu à l’appel aux morts pour les dix-sept combattants-enfants de Tinqueux morts pour la France. Gilles Richard, président des ACVG de Tinqueux, a remis ensuite à la salle des fêtes Guy-Hallet le diplôme de la reconnaissance de la nation à trente anciens combattants de la guerre 39-45 mis à l’honneur en ce jour de l’Armistice.

    Il s’agit de Fernand Beaurain, Roland Besana, Roger Biron, Gaetan Chamaux, André Charlier, Gérard Citti, René Collard, Serge Fermigier, Joseph Galéa, André Gauthier, Henri Goetz, Jacques Grandjean, Jean -Yves Guidou, Jean- Marie Klein, Jacques Leclerc, Roland Levèque, Georges Mangin, Jean Mareschal, Henri Meunier, Bernard Orban, Gilbert Outters, Jean Péru, Gilbert Piotin, Pierre Pois, Julien Prieux, André Shapira, André Sylvoz, Antonio Tavares Da Cruz, Camille Vercruysse et Henri Wenisch. Ils ont été chaleureusement félicités et invités à partager le verre de l’amitié.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101115a02 - Marne
    TOURS-SUR-MARNE : A Tours-sur-Marne, en souvenir de deux résistants

    Ce monument a été élevé en souvenir des deux résistants Pierre Bernard et Maurice Lefevre.
  •  Agrandir la photo

  •  

     

    La cérémonie s’est déroulée devant le monument Croix de Lorraine. Jusqu’à ces dernières années, le monument aux morts se situait sur le parvis de l’église et était constitué de plaques commémoratives avec la liste des soldats, résistants et civils morts pendant les deux guerres.

    A l’occasion de la réfection de la façade de l’église, les plaques endommagées ont été déposées et mises à l’abri à l’intérieur de l’église.

    Des copies ont été installées de chaque côté de ce monument élevé en souvenir de deux résistants Pierre Bernard et Maurice Lefevre, tués par les Allemands le 22 août 1944.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a17 - Marne
    TRIGNY : Cinq Trignassiens à l’honneur

     

     

    Après avoir honoré les soldats inhumés au carré militaire du cimetière de Trigny et fait l’appel des morts des deux guerres au monument aux morts, Lucien Lotocki a reçu la médaille de reconnaissance de la nation des mains de Roland Marion, président des anciens combattants UNC de la Marne, lequel remit ensuite la médaille de bronze du mérite aux soldats de France Dominique Dubau, Frédéric Lévêque, Michel Richard et Laurent Sobra.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b31 - Marne
    VERRIÈRES : Après la revue des pompiers…

     

     

     

    Après la revue des pompiers, et le défilé jusqu’au cimetière, les enfants ont chanté la Marseillaise et ont lu plusieurs textes très poignants de Poilus racontant la vie, et la mort, dans les tranchées durant la Première Guerre mondiale.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b33 - Marne
    VIENNE-LA-VILLE : Les habitants se sont réunis…

     

     

     

    Les habitants se sont réunis autour de la première adjointe pour l’appel aux morts.

     

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b32 - Marne
    VIENNE-LE-CHÂTEAU : Après un dépôt de gerbe…

     

     

     

    Après un dépôt de gerbe à la Gruerie, le cortège s’est rendu à la Harazée pour finir place de la mairie, avec les enfants de l’école et la fanfare viennoise.

     

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101112a18 - Marne
    VITRY-LE-FRANCOIS : Un porte-drapeau honoré, hier, à l’occasion de la commémoration Grande exposition en 2014 sur l’effort de guerre

    Les officiels se sont recueillis au monument aux morts après la lecture du message du secrétaire d’État à la Défense.
  •  Agrandir la photo

  • PARCE QUE celui qui ne connaît pas son passé est condamné à le revivre, Vitry-le-François, a commémoré le 11 Novembre 1918. Composé d’élus, de gendarmes et de militaires, de représentants des sociétés patriotiques mais aussi d’enfants et d’habitants, le cortège avait d’abord rendez-vous à la Nécropole de Vitry-le-François.

    Située rue des Cyprès, cette Nécropole a été réalisée en 1921 pour regrouper les corps des militaires exhumés sur le territoire des vingt-cinq communes de l’arrondissement. Au total, 4 067 corps de soldats y ont été inhumés. Après une minute de silence et un dépôt de gerbes, le président du comité cantonal Souvenir Français de Vitry-le-François a tenu pour la 4e année consécutive à honorer sept soldats du Commonwealth, tombés à Vitry-le-François pour la France. Ils étaient venus d’Indes, de Nouvelle-Zélande ou encore de Grande-Bretagne pour libérer notre pays. Un huitième soldat l’a été de manière plus discrète, sa tombe ayant été érigée à un endroit plus éloigné. Une bougie a ainsi été déposée près de chacun.

    Le cortège s’est ensuite rendu au monument aux morts où, aux côtés des officiels, les enfants d’une classe de CP de Pierre et Marie Curie ont déposé une rose avant de répondre à leur questionnaire. « Une manière de poursuivre le devoir de mémoire », s’est félicitée la maman de Matthew.

    Le défilé a ensuite traversé le centre-ville avant de rejoindre l’hôtel de ville où le maire, Jean Pierre Bouquet, a remercié ceux qui contribuent chaque année au souvenir des grands moments de l’Histoire. Il a rappelé le traumatisme du Nord, du Nord-Est et de l’Est lors de cette Première Guerre mondiale. Les 1 700 000 Français tués, les 4 200 00 blessés dont 1 100 000 mutilés. « Cette souffrance a été celle de tous les peuples d’Europe […]. Et il ne faut pas oublier. » Ne pas oublier que l’Europe reste une condition de paix. La conscience citoyenne et le souvenir également. « Et Vitry-le-François peut y contribuer. Dans quatre ans, nous commémorerons les 100 ans du déclenchement du conflit et de la bataille de la Marne. Vitry-le-François était en première ligne. » La Ville propose donc d’organiser pour ce centenaire une exposition commémorative en puisant dans la remarquable collection d’affiches, 400 au total, portant sur l’effort de guerre. Elle reste aujourd’hui bien conservée dans les sous-sols de la bibliothèque. Cette exposition se tiendra dans la future médiathèque Albert-Camus qui devrait être livrée en 2013.

    Après cette annonce, le maire a honoré Jean-Claude Louis, porte-drapeau de l’association nationale des cheminots anciens combattants depuis dix ans, en lui remettant la médaille des portes drapeaux. Une autre façon de ne pas oublier.

    A.-S.C.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union101114b34 - Marne
    VRAUX : Des fleurs tricolores

    Ce sont les enfants qui ont déposé des fleurs.
  •  Agrandir la photo

  •  

     

    La cérémonie de commémoration du 92e anniversaire de l’Armistice de 1918 fut officié par le maire de Vraux : Philippe Protin , en présence des porte-drapeaux, de MM. Crétté et Viand et de nombreux enfants et Vrautiers.

    Aprés l’accueil, le discours rendant hommage à tous ces disparus et la remise de gerbe du maire, la lettre du secrétaire d’état à la défense et aux anciens combattant fut lue par Florence Louis.

    Quelques jeunes musiciens du village ont joué la Marseillaise ; puis après avoir nommé tous les soldats morts pendant les deux guerres, les enfants ont déposé des fleurs aux couleurs du drapeau tricolore.

     

     

    Retour au sommaire



    Articles de cette rubrique
    1. Cérémonie commémorative de la guerre d’Algérie, le 19 mars 2006 à Reims.
      19 mars 2006

    2. Honorabilité des Anciens d’AFN et Mémorial à Trois-Puits.
      20 mars 2006

    3. Les cérémonies et festivités dans la Marne, le 8 mai 2010, pour le 65e anniversaire de la victoire sur le nazisme.
      24 mai 2010

    4. Des « Justes » de la région honorés au Panthéon
      18 janvier 2007

    5. La retraite du combattant a sensiblement augmenté selon l’UNC-Reims.
      21 mars 2006

    6. Le site internet de l’ARAC de la Marne analysé par le journal "L’Union"
      28 juin 2006

    7. Les cérémonies du 11 novembre 2006 dans la Marne
      22 novembre 2006

    8. Actualités des Anciens Combattants de la Marne - année 2007
      24 décembre 2006

    9. Des mesures au profit des anciens combattants
      23 janvier 2007

    10. Assemblée Générale de l’AFMD de la Marne le 28 janvier 2007
      23 janvier 2007

    11. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne 2007/1
      28 janvier 2007

    12. Le film vidéo de la cérémonie commémorative du cessez le feu de la guerre d’Algérie au Monument Aux Morts de Reims, le 19 mars 2006.
      4 février 2007

    13. Cérémonie commémorative du cessez-le-feu en Algérie, le 19 mars 2007 à Reims.
      20 mars 2007

    14. Cérémonie commémorative du cessez-le-feu en Algérie, le 19 mars 2007 à Reims.
      20 mars 2007

    15. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne 2007/2
      26 avril 2007

    16. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne 2007/3
      1er juillet 2007

    17. La galère d’un anticolonialiste durant la guerre d’Algérie
      13 juillet 2007

    18. La Marne en fête pour le 14 juillet 2007
      16 juillet 2007

    19. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne 2007/4
      29 septembre 2007

    20. Marnais morts pour la France pendant la guerre d’Algérie
      16 octobre 2007

    21. Déclarations de personnalités marnaises à propos de l’inauguration du Mémorial AFN de la Marne le 16 février 2007
      17 octobre 2007

    22. L’hommage à Guy Môquet dans la Marne à l’occasion du 22 octobre 2007
      23 octobre 2007

    23. Journal de l’AFMD51, N°1
      30 décembre 2007

    24. Actualités des Anciens Combattants de la Marne - 2008 - 1er semestre
      1er janvier 2008

    25. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2008 - 1/4
      1er janvier 2008

    26. Notre Camarade Fernand Eliet est mort.
      21 janvier 2008

    27. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2008 - 2/4
      9 avril 2008

    28. Les derniers combats décisifs de la guerre 1914-1918
      7 juin 2008

    29. Journal de l’AFMD51, N°2
      12 juin 2008

    30. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2008 - Troisième trimestre.
      2 juillet 2008

    31. Actualités des Anciens Combattants de la Marne - 2008 - 2ème semestre
      2 juillet 2008

    32. Les cérémonies et festivités de la Fête Nationale du 14 juillet 2008 dans la Marne.
      17 juillet 2008

    33. Hommage aux Poilus marnais de 1914-1918 à partir des documents conservés par les familles.
      4 août 2008

    34. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2008 - Quatrième trimestre.
      1er octobre 2008

    35. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2009 - Premier trimestre.
      2 janvier 2009

    36. Actualités des Anciens Combattants de la Marne - 2009 - 1er semestre.
      2 janvier 2009

    37. Les cérémonies et festivités dans la Marne, le 8 mai 2011, pour le 66e anniversaire de la victoire sur l’Allemagne nazi.
      11 mai 2011

    38. Rapports des travaux de février 2009 des commissions de l’UDAC de la Marne.
      28 février 2009

    39. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2009 - deuxième trimestre.
      2 avril 2009

    40. Les cérémonies et festivités du 64e anniversaire de la victoire sur le nazisme, le 8 mai 2009, dans la Marne.
      17 mai 2009

    41. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2009 - troisième trimestre.
      1er juillet 2009

    42. Actualités des Anciens Combattants de la Marne - 2009 - 2ème semestre.
      1er juillet 2009

    43. Les cérémonies et festivités de la Fête Nationale du 14 juillet 2009 dans la Marne.
      30 juillet 2009

    44. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2009 -quatrième trimestre.
      6 octobre 2009

    45. Cérémonies du 11 novembre 2009 dans la Marne pour la célébration du 91ème anniversaire de la victoire de 1918.
      14 novembre 2009

    46. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2010 - premier trimestre.
      31 décembre 2009

    47. Revue de presse sur les Anciens Combattants de la Marne - 2010 - premier semestre.
      31 décembre 2009

    48. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2010 - deuxième trimestre.
      2 avril 2010

    49. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2010 - troisième trimestre.
      1er juillet 2010

    50. Revue de presse sur les Anciens Combattants de la Marne - 2010 - deuxième semestre.
      1er juillet 2010

    51. Les cérémonies et festivités de la Fête Nationale du 14 juillet 2010 dans la Marne pour la commémoration de la Révolution.
      23 août 2010

    52. Marche, le 30 octobre 2010 à Paris, pour la reconnaissance des soldats morts ou blessés en Afghanistan.
      13 septembre 2010

    53. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2010 - quatrième trimestre.
      2 octobre 2010

    54. Les cérémonies et festivités dans la Marne, le 11 novembre 2010, pour le 92ème anniversaire de la victoire de 1918.
      13 novembre 2010

    55. Les cérémonies et festivités dans la Marne, le 11 novembre 2010, pour le 92e anniversaire de la victoire de 1918.
      16 novembre 2010

    56. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2011 - 1er trimestre
      2 janvier 2011

    57. Revue de presse sur les Anciens Combattants de la Marne - 2011 - 1er semestre.
      2 janvier 2011

    58. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2011 - 2ème trimestre
      3 avril 2011

    59. Revue de presse sur les Anciens Combattants de la Marne - 2011 - 2ème semestre.
      1er juillet 2011

    60. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2011 - 3ème trimestre
      1er juillet 2011

    61. Les cérémonies et festivités de la Fête Nationale dans la Marne, les 13 et 14 juillet 2011, pour la commémoration de la Révolution.
      17 juillet 2011

    62. essai
      10 août 2011

    63. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2011 - 4ème trimestre
      30 septembre 2011

    64. Les cérémonies dans la Marne, le 11 novembre 2011, pour le 93ème anniversaire de la victoire de 1918.
      14 novembre 2011

    65. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2012 - 1er trimestre
      2 janvier 2012

    66. Revue de presse sur les Anciens Combattants de la Marne - 2012 - 1er semestre.
      2 janvier 2012

    67. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2012 - 2ème trimestre
      1er avril 2012

    68. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2012 - 3ème trimestre
      24 juillet 2012

    69. Revue de presse sur les Anciens Combattants de la Marne - 2012 - 2ème semestre.
      24 juillet 2012

    70. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2013 - 1er trimestre
      1er janvier 2013

    71. Revue de presse sur les Anciens Combattants de la Marne - 2013 - 1er semestre.
      1er janvier 2013

    72. Articles du journal « l’Union » sur les Anciens Combattants de la Marne - 2013 - 2ème trimestre
      18 avril 2013

    73. 70 ème anniversaire de l’appel du 18 juin 1940 dans le supplément du journal « l’union » du 18 juin 2010.
      18 juin 2010