Accueil du siteARAC-CUBA Solidarité
   


Message de Fidel Castro aux participants à la célébration de ses 80 ans
Publié le mercredi 29 novembre 2006

Article paru dans Granma International

La Havane, Cuba, Mercredi 29 Novembre 2006

Message adressé par le Commandant en chef aux participants à la célébration de ses 80 ans

Chers compatriotes et chers amis du monde entier,

Pendant toute cette période j’ai travaillé intensément pour garantir dans notre pays les objectifs contenus dans la Proclamation du 31 juillet.

Nous sommes aujourd’hui confrontés à un adversaire qui a conduit les États-Unis à un désastre d’une telle ampleur qu’il est presque certain que le peuple nord-américain ne lui permettra pas de terminer son mandat présidentiel.

Au moment de m’adresser à vous, intellectuels et prestigieuses personnalités du monde, je me trouvais face à un dilemme : il était impossible de vous réunir dans un petit local ; pour accueillir tous les visiteurs il nous fallait rien moins que le théâtre Karl Marx, et mon état ne me permettait pas encore, selon les médecins, de me présenter devant une assistance aussi colossale.

J’ai donc opté pour vous parler à tous par cette voie. Chacun connaît mon point de vue sur la gloire et les honneurs, inspiré de José Marti qui disait que tous les honneurs du monde tiennent dans un grain de maïs.

Je me sens dépassé par votre générosité : je voudrais citer ici tant de noms qu’une fois de plus je préfère n’en mentionner qu’un, celui d’Oswaldo Guayasamin, qui est en quelque sorte la synthèse des vertus les plus élevées que vous incarnez tous.

De moi il a fait quatre portraits. Le premier, qui date de 1961, est perdu. Je l’ai cherché partout sans jamais pouvoir le retrouver, et j’en ai souffert amèrement lorsque j’ai compris ce que la personne de Guayasamin avait d’exceptionnel. Le second fut peint en 1981 et a été conservé à la Maison Guayasamin de la Vieille Havane. Le troisième, de 1986, se trouve au siège de la « Fondation Antonio Nuñez Jiménez de la Nature et de l’Homme ». Nous étions, lui et moi, bien loin de savoir, lorsque nous nous sommes rencontrés, qu’il ferait de moi un quatrième portrait en août 1996 : son cadeau d’anniversaire.

Quelle profonde inspiration lui a dicté ces paroles : « À Quito et en n’importe quel parage de la Terre, laissez une lumière allumée, je rentrerai tard. »

Un jour, pour l’inauguration de la Chapelle de l’Homme, j’ai dit de Guayasamin : « C’est la personne la plus noble, la plus transparente et la plus humaine que j’aie jamais connue. Il créait à la vitesse de la lumière, et sa dimension d’être humain était illimitée ».

Tant qu’existera la planète et que des être humains respireront, l’œuvre des créateurs perdurera.

Aujourd’hui, grâce à la technologie, les œuvres et les connaissances que l’homme a accumulées au fil des millénaires sont à la portée de tous, bien qu’on ne sache pas encore quels seront les effets sur l’homme des radiations émises par des milliards d’ordinateurs et de téléphones portables.

Tout récemment, la prestigieuse Fondation mondiale pour la vie sylvestre (WWF International, son sigle anglais), dont le siège est en Suisse et qui est considérée comme la plus importante ONG pour la défense de l’environnement mondial, a déclaré que l’ensemble de mesures appliquées à Cuba pour protéger l’environnement en faisait le seul pays de la Terre à respecter les conditions minimales de développement durable. C’est pour nous un honneur et un encouragement, mais de faible importance mondiale compte tenu du poids relatif de notre économie. Voilà pourquoi, le 23 novembre, j’envoyais au président Chavez le message suivant :

« Cher Hugo,

« En adoptant un programme intégral d’économie d’énergie, tu deviendras le plus prestigieux défenseur mondial de l’environnement.

« Le fait que le Venezuela soit le pays disposant des plus grandes réserves de pétrole du monde revêt une importance énorme et fera de toi un exemple qui entraînera tous les autres consommateurs d’énergie à te suivre, économisant ainsi des sommes incalculables.

« Si Cuba, pays producteur de nickel, peut mobiliser des milliards de dollars pour son développement, le Venezuela peut tirer de ses exportations d’hydrocarbures des billions.

« Si les pays riches et industrialisés réalisaient l’exploit, d’ici à quelques dizaines d’années, de reproduire dans la planète la fusion solaire, après avoir détruit l’environnement à force d’émanations d’hydrocarbures, comment les peuples pauvres, qui constituent l’immense majorité de l’humanité, pourront-ils vivre dans ce monde ?

« Jusqu’à la victoire, toujours ! »

En dernier lieu, chers amis qui nous avez fait l’immense honneur de venir nous rendre visite, je prends congé avec le regret douloureux de n’avoir pas pu vous remercier personnellement ni donner l’accolade à chacun de vous. Nous avons le devoir de sauver notre espèce. •

Fidel Castro Ruz

28 novembre 2006



Articles de cette rubrique
  1. ARAC - CUBA - Solidarité
    2 août 2006

  2. Cuba : Soirée anti-Castro à Paris (01 octobre 2003)
    2 août 2006

  3. Fidel Castro pas millionnaire mais en colère
    2 août 2006

  4. Proclamation de Fidel Castro au peuple de Cuba le 31 juillet 2006
    2 août 2006

  5. Message de Fidel au peuple de Cuba et aux amis du monde le 1er août 2006 à 17h30
    2 août 2006

  6. Solidarité du monde entier avec Fidel Castro et le peuple de Cuba
    2 août 2006

  7. Les Cubains réaffirment leur soutien à Fidel, Raul et au Parti (3 août 2006)
    3 août 2006

  8. Solidarité de l’ARAC de la Marne avec le peuple de Cuba face à la maladie de Fidel Castro.
    3 août 2006

  9. Fidel Castro passe provisoirement la main
    4 août 2006

  10. Raul Castro, l’homme de confiance
    4 août 2006

  11. Fidel Castro démend les accusations sur sa fortune à l’étranger.
    7 août 2006

  12. Les églises soutiennent Fidel Castro et le peuple cubain.
    9 août 2006

  13. Stop USA : Petition internationale pour la souveraineté de Cuba.
    10 août 2006

  14. « Aucun ennemi ne pourra nous vaincre » a affirmé Raul Castro à Granma
    18 août 2006

  15. Washington intensifie ses activités d’espionnage à Cuba et au Venezuela
    25 août 2006

  16. Message de Fidel au peuple de Cuba le 4 septembre 2006
    8 septembre 2006

  17. Evo rend visite à Fidel
    9 septembre 2006

  18. LE PLAN BUSH D’« AIDE A CUBA LIBRE » Chronique d’une guerre annoncée
    7 octobre 2006

  19. Message du PRCF au camarade Fidel Castro Ruz et au Comité Central du Parti Communiste de Cuba
    8 octobre 2006

  20. Fidel est dans le cœur de chacun d’entre nous
    21 octobre 2006

  21. Message de Fidel Castro aux participants à la célébration de ses 80 ans
    29 novembre 2006